Berlin souhaite une réunion des conseillers des dirigeants du format Normandie en mars

La prochaine réunion des conseillers des dirigeants des quatre pays du format Normandie (Russie, Allemagne, France et Ukraine) devrait avoir lieu en mars prochain; les plans d’organiser des pourparlers entre les chefs d’État ou de gouvernement ou les ministères des Affaires étrangères ne sont pas encore concrétisés. Cela a été annoncé ce vendredi lors d’un point de presse par le représentant officiel du cabinet allemand Steffen Hebestreit.

« La prochaine réunion dans cette composition est prévue en mars, après la réunion du Groupe de contact trilatéral, qui se tiendra plus tôt », a-t-il dit, notant qu’il s’agissait de « négociations difficiles ». « Un rapprochement prudent serait une exagération, je veux le dire tout de suite », a souligné M. Hebestreit.

Cependant, selon son évaluation, le fait que le dialogue soit maintenu et que toutes les parties aient exprimé leur volonté de continuer à travailler sur la mise en œuvre des accords de Minsk est déjà une chose positive. « Maintenant, il faut espérer que les parties se rencontrent à mi-chemin. Tous nos efforts vont dans ce sens », a noté le représentant du gouvernement.

M. Hebeshtreit a également déclaré qu’une réunion des dirigeants des « Quatre de Normandie » ou des ministres des Affaires étrangères de ces pays n’était pas encore prévue. « À présent, je dirais que vous avez raison, mais, vous le savez, la situation peut évoluer de manière dynamique, et si nous avons quelque chose à signaler, nous le signalerons », a-t-il déclaré, répondant à la question de savoir s’il fallait comprendre qu’avant cette réunion des conseillers, il n’y aurait pas de rencontre entre les dirigeants ou les ministres des Affaires étrangères du format Normandie.

La veille, des négociations se sont tenues à Berlin entre les conseillers des dirigeants des États du format Normandie (Russie, Allemagne, Ukraine, France). Elles ont duré près de neuf heures, mais les parties n’ont pas réussi à obtenir de résultats ni à s’entendre sur une déclaration finale. Kiev a refusé de surmonter les désaccords sur les questions de règlement dans le Donbass. Les résultats des pourparlers ont été résumés par Dmitri Kozak, chef adjoint de l’administration présidentielle de la Fédération de Russie, notant que la question de la convocation d’un sommet au format Normandie n’avait même pas été soulevée.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *