Société

Banditisme d’Etat: Le fils de Nganou Djoumessi dans la tourmente

Il est rattrapé par une affaire d’acquisition de terrain.

Certains collaborateurs du Chef de l’Etat brillent surtout par leurs casseroles. C’est le cas du ministre des travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi dont les frasques n’ont de cesse de s’étaler dans les colonnes des journaux.

La dernière en date éclabousse son fils dans une affaire où l’on comprend très bien que ce Nganou Junior n’a été qu’un individu-écran dans l’acquisition d’un bien immobilier non bâti.

En effet, selon le bordereau analytique de la conservation foncière de la Mefou-et-Akono dont nous avons eu copie, l’on apprend que Franck Martial Leduc Nganou, le fils de l’autre, est l’heureux acquéreur d’une parcelle de terrain située à Bankomo-Village, d’une superficie de 3 hectares. Coût de la transaction, 45 millions de frs cfa. Le fait date de février 2014. Cela ne poserait aucun problème s’il n’y avait pas des détails contenus dans ce bordereau analytique qui soulèvent quelques questions.

D’abord, l’on apprend que Franck Nganou est étudiant, né en 1989. A l’époque des faits, il avait 25 ans donc, a acquis un terrain d’une valeur de 45 millions. Comment est-ce qu’un étudiant de cet âge-là, c’est-à-dire quelqu’un qui, à priori, n’est pas encore professionnellement actif, a-t-il pu rassembler une telle somme d’argent ? D’où est-ce que cet argent vient-il ?

L’on comprend aisément qu’il y a une ombre qui derrière l’affaire se tenait et pilotait ce dossier. Sans doute l’ombre du père.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer