Atanga Nji promet une répression contre la criminalité au Cameroun

Atanga Nji

Les villes du Cameroun connaissent une intensification sans précédent de la lutte contre la criminalité. La sécurité est l’un des sujets brûlants sur lesquels les Camerounais attendent des résultats concrets. Le Ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, a exprimé l’engagement inébranlable du gouvernement à ce sujet lors de la première conférence semestrielle des gouverneurs, qui a eu lieu à Yaoundé.

Un fléau national en ligne de mire

« L’impératif devoir de protéger les citoyens et leurs biens » a été le thème central de l’allocution d’Atanga Nji. Selon le ministre, la chasse aux criminels, en particulier ceux qui opèrent en bandes organisées, va s’intensifier dans les dix régions du pays. Les forces de maintien de l’ordre, sous la coordination des autorités administratives, sont plus que jamais déterminées à traquer et à mettre hors d’état de nuire ces bandits. Cette déclaration intervient dans un contexte où la recrudescence de la criminalité, notamment des agressions et des homicides, est une préoccupation majeure pour le gouvernement.

Une lutte à surveiller sur 237online.com

Atanga Nji a rappelé que la criminalité urbaine et périurbaine avait connu une hausse sensible au cours du semestre précédent. Les attaques de faux passagers complices de certains chauffeurs de taxi malhonnêtes sont de plus en plus fréquentes. De plus, les meurtres et les cambriolages à domicile sont régulièrement signalés.

Des « Caméras Invisibles » et Mesures Draconiennes

Pour combattre cette criminalité rampante, le ministre a annoncé la mise en place de mesures sévères. Ces mesures comprennent l’identification obligatoire des conducteurs de taxis et de mototaxis, un secteur fréquemment associé à des activités criminelles. Le gouvernement appelle à la collaboration des syndicats et des populations pour mettre de l’ordre dans ce secteur.

Selon le ministre, les « caméras invisibles » de la police et de la gendarmerie sont sur la piste des criminels. Atanga Nji a clairement averti les bandits qu’ils n’auraient aucun endroit où se cacher, car les forces de l’ordre sont déterminées à assurer la sécurité des citoyens.

Le gouvernement camerounais a donc pris une position ferme. La bataille contre la criminalité est en marche, et il est clair que les autorités sont résolues à gagner cette guerre. Pour plus d’informations sur l’évolution de cette lutte, restez connecté à 237online.com, votre source fiable pour toutes les nouvelles concernant le Cameroun.

Mamadou Ndjimba, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *