Next
Le Courrier du Cameroun

Cameroun: La pastèque inonde les marchés

Cameroun: La pastèque inonde les marchés

Le fruit inonde les marchés de Yaoundé et autres carrefours et s’écoule rapidement grâce à son accessibilité. La pastèque est visible un peu partout.

Normal, c’est la pleine saison. On en trouve sur les comptoirs, petits étals et même sur le sol dans la plupart des marché de la capitale. Le produit inonde les sites marchands à tel point que les prix ont chuté. Les revendeurs le proposent selon le volume et le lieu de vente à 100, 500, 1000 et 1500F, même si certains préfèrent s’approvisionner directement dans les champs où le prix du fruit est encore plus bas. Pour les ménagères et même les passants, c’est une aubaine. Marie-Lucie Akoa, rencontrée au marché du Mfoudi, dit acheter ce fruit à chaque fois qu’elle fait ses courses. « Il est vendu à un bon prix depuis un moment et c’est un fruit désaltérant et bon pour la santé », précise-t-elle. En plus, tout le monde peut en avoir, puisque le fruit se vend également en tranches de 100 et 200 F. Magloire Simon

Sport Pari 1xbet
Tamgwa, l’un des revendeurs rencontré sur le site explique qu’il y a plus d’un mois, la pastèque était inaccessible. Les prix oscillaient entre 1000 et 2500, voire 3000 F. Pour ce qui est de la production, il y a les régions du Sud, Centre, Est et l’Ouest comme principaux bassins. Christian Atabon, l’un des vendeurs, explique que les prix sont en baisse parce grâce aux dernières pluies qui tombent dans les bassins de production. Thomas Fomelon, détaillant croit savoir que les meilleures pastèques qu’o trouve sur le marché viennent d’Obala, Nanga Eboko, Bangangté, Mbouda, Foumban et Bafoussam où les précipitations sont encore fortes. Il ajoute qu’il est facile de détecter la meilleure. « En le frappant avec la main, la tonalité doit être fine. Si la tonalité est lourde, cela signifie que le fruit n’est pas de bonne qualité », croit-t-il savoir.

Pistache
Le prix de la tasse des graines de concombres comme pistache varie entre 350 F et 500 F. Il faut débourser 2500 F pour le seau de cinq litres de graines non décortiquées et un peu plus cher pour les décortiquées. Environ 120 000 F le sac de 50 kg non décortiquées suivant la période. Le produit vient des régions du Centre, du Sud de l’Est du grand Nord. Il existe deux types: les petits et les gros grains. Côté couleur, on a les blancs et les verts.

Poisson d’eau douce
Les prix du poisson d’eau douce varient en fonction de l’espèce et de la grosseur. En ce moment, les prix de tas de 5 à 10 poissons varient entre 1000 F et 8 500 F. Mais un seul poisson peut coûter jusqu’à 8 000 F, ceci selon la grosseur. Ces poissons proviennent des eaux du Nyong, à Akonolinga, Mbalmayo et certaines eaux du Littoral. Ils ne sont pas vendus dans tous les marchés. A Yaoundé, on le trouve au marché du Nfoundi, d’Etoudi, d’Essos, de Mokolo et un petit marché situé non loin du commissariat de Nkolndongo. Ils sont de différentes espèces.

Manioc
Produit dans les régions du Centre, du Littoral, de l’Est et de l’Ouest dans une moindre mesure, le manioc se vend en tas, en sac ou en filet. Les prix des tas varient actuellement entre 300 F et 1500 F sur les marchés de Yaoundé. Le prix du sac ou filet vont de 2 000 F à 8 000 F selon la couleur et la saison.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Ccere Cameroun