Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Administration publique : Ange Angouing recadre les fonctionnaires

Cameroun - Administration publique : Ange Angouing recadre les fonctionnaires

C’était vendredi dernier à l’occasion de la cérémonie d’imprégnation des lauréats de l’Enam, promotion 2015-2017.

C’est une administration nouvelle qui sort de terre ce vendredi, 23 février 2018 à Yaoundé. Ce, à travers la cérémonie d’imprégnation des lauréats de l’Enam, promotion 2015-2017. Le terme de la rencontre est évocateur : « Des fonctionnaires intègres, patriotes et performants ». L’homme qui est derrière ce projet qui en est à sa première édition, c’est bien le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, Michel Ange Angouing.
Ce dernier veut une fonction publique entièrement repensée et modernisée. C’est pourquoi le Minfopra s’inspire du discours du président Paul Biya à la jeunesse le 10 Février 2016 qui faisait état de ce que «d’aucuns s’intègrent dans la fonction publique seulement en quête d’un matricule, comme ils aiment à le dire. Ceux-là ne méritent pas la nation. La recherche du gain facile et l’enrichissement sans cause sont des voies de perdition qu’il faut bannir des milieux jeunes. Il

est bon que notre jeunesse d’imprègnent des valeurs républicaines et citoyennes… ».
Il s’est senti interpellé au premier plan. Il lui a semblé indispensable de revoir de fond en comble le contrat social qui lie le fonctionnaire à son pays. « Les agents publics, qui sont des employés de l’Etat ou de ses démembrements n’agissent pas pour leur propre compte mais pour le compte du service public auquel ils sont rattachés et pour le compte de l’Etat », a martelé d’entrée de jeu Michel Ange Angouing. Et d’ajouter que « les pouvoirs parfois exorbitants qui vous sont octroyés en tant qu’agent ou responsable de service public, sont d’abord la propriété de l’Etat qui vous en délègue une partie, eu égard à la confiance placée en vous. Ces pouvoirs temporaires peuvent donc vous être retirés à tout moment».
Ainsi, « quelle que soit votre position dans la hiérarchie administrative ou la nature de votre poste de travail, vous devez toujours veiller à sauvegarder l’intérêt public notamment, en respectant les lois et règlements en vigueur, en accordant la priorité accordée aux missions de l’Etat et aux intérêts des usagers, en étant impartial et objectif dans vos analyses et vos décisions, en s’exprimant à bon escient, en étant loyal envers les institutions républicaines par son engagement franc, sans dissimulation, sans manipulation, sans tromperie, sans trahison, aux côtés de ses collègues, vis-à-vis des institutions et autorités républicaines ainsi que ses supérieurs hiérarchiques ».
Durant plusieurs minutes, le Minfopra a fourni aux lauréats les armes intellectuelles indispensables à leur compréhension. « Tout au long de votre carrière, vous devez rechercher à développer certaines valeurs comme, le respect de la chose d’autrui, le respect de la personne humaine, la courtoisie, la modestie, l’actualisation régulière des connaissances professionnelles, la recherche du service bien fait, l’esprit d’équipe et le respect des obligations professionnelles statutaires », a-t-il insisté.


Halte aux dérapages !
Le but de cette causerie éducative est de révolutionner la fonction publique. Ceci dans un contexte où l’inertie semble une fatalité et les lenteurs administratives plombent le climat des affaires. Aussi, la corruption est devenue endémique en dépit des procès à grand spectacle. Face à ces maux qui minent l’administration publique, la méthode Angouing tient donc à permettre à l’agent public d’avoir toujours à coeur d’honorer sa profession, son administration et sa nation. « Evitez les revendications salariales et matérielles intempestives !
La confusion des genres et rôles ! Le trafic d’influence ! La collusion d’intérêts ! Les délits d’initié ! Le manque de loyalisme dans l’action administrative ! La recherche de la notoriété individuelle ! La corruption, l’affairisme et la recherche du gain facile ! Les lenteurs administratives et la multiplication injustifiée des dossiers en instances ! La mauvaise gestion des projets ! Le tribalisme dans la gestion des ressources humaines », a énuméré le patron de la fonction publique.
Afin de permettre aux agents publics de devenir des catalyseurs de la cohésion sociale, que des seniors de l’administration, ont mis à leur service leurs expertises reconnues. A titre illustratif, Le Pr Moluh Yacouba a entretenu les lauréats sur « L’image des lauréats de l’Enam dans l’opinion » ; et Jules Doret Ndongo a évoqué « l’organisation des services publics de l’Etat, garantie de la disponibilité permanente du service public ».


Zéphirin Koloko

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac