Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun: Boko Haram fait de nouvelles victimes à Labado

Cameroun: Boko Haram fait de nouvelles victimes à Labado

Les membres de la secte terroriste Boko Haram ont encore attaqué et blessé dans la localité de Labado.

Cette attaque survient deux jours après celle de Sagmé dans l’Extrême-Nord Cameroun. Après la localité de Sagmé dans l’Extrême-Nord Cameroun, les assaillants de Boko Haram ont attaqué et blessé deux personnes dans la nuit du 9 au 10 octobre à Labado, toujours dans l’Extrême-Nord Cameroun. 237online.com Pour cette autre attaque, cinq vélos et des denrées alimentaires ont été emportées. Deux jours avant cette autre attaque, c’était la localité de Sagmé qui était attaquée. Pour la toute première fois, les adeptes de Boko Haram s’en sont pris à la brigade de gendarmerie de Sagmé dans la nuit du 6 au 7 octobre dernier. Le premier bilan de cette incursion fait état d’un gendarme tué et cinq soldats blessés côté armée camerounaise. Dans le camp des assaillants, un membre de Boko Haram a été tué. Au cours de cette attaque qui visait à s’emparer de la brigade de Sagmé, la brigade

a été endommagée. A défaut d’emporter des armes, les assaillants de Boko Haram, une centaine selon les membres du comité de vigilance, se sont enfuis avec deux motos de service. Compte tenu du fait que la localité était contrôlée et encadrée par un dispositif de l’armée, les interrogations fusent sur les moyens d’infiltration des terroristes de Boko Haram dans cette localité située à une vingtaine de kilomètres de Fotokol. Certains membres du comité de vigilance indiquent qu’une bonne partie de ces assaillants se seraient infiltrés dans cette localité, se faisant passer pour des commerçants. Ayant réussi à s’infiltrer au sein de la population, ce groupe d’assaillants a par la suite faciliter l’entrée d’une autre vague de membres de Boko Haram qui se sont infiltrés dans la nuit. Bien que le calme est à nouveau de mise dans la localité, les membres du comité de vigilance ainsi que l’armée veille pour prévenir une éventuelle attaque. Car, comme le rappelait un haut gradé de l’armée, les assaillants de Boko Haram sont certes affaiblis mais leur capacité de nuisance ne saurait être sous-estimée.


Chamberline Moko

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac