Next

Cameroun: Un faux délégué de la jeunesse poignarde à mort un jeune

Cameroun: Un faux délégué de la jeunesse poignarde à mort un jeune

L'usurpateur de titre est une recrue des 25.000 jeunes à la fonction publique et affecté en qualité d'agent d'appui à la délégation départementale de la jeunesse et de l'éducation civique.

L'affaire qui est mise au goût du jour entre les protagonistes, date d’il y a environ trois mois, lorsque la victime, Mahamat Chouabé Radjab s'est rendue au centre multifonctionnel des jeunes de Yagoua. Après ses études, le jeune s'est engagé à la recherche d'un emploi : " J'ai rencontré M. Mohamadou Bachirou pour la première fois à délégation Minjec de Yagoua il y a environ 2 mois. Je cherchais du travail en regardant les offres d'emplois au babillard. Subitement, il m'a demandé: ''tu as quel niveau?''
J’ai dit licence et Master 1 en histoire. Puis il m'a demandé d'apporter mon dossier rapidement. En 5 minutes, j'ai pu faire un aller et retour. Il m'a demandé de faire voir mon dossier... immédiatement il m'a demandé de sortir de son bureau et j'ai obéi, et il a fermé la porte, puis a commencé à m'insulter par la fenêtre. J'ai attendu dehors mais

il ne voulait pas sortir. 30 minutes après je suis rentré chez moi".
Le renseignement et l'entretien se sont révélés être un véritable cauchemar auprès de celui qui s'est présenté comme étant le Délégué départemental de la jeunesse de Yagoua. Quelques temps après (Novembre 2017), il est recruté à l'Institut national de la statistique. Puis, enquêteur à Camphia full 6. Le 25 janvier 2018, aux environs de 19 heures, les deux hommes se retrouvent, les vieux souvenirs ressuscitent.
C'est ainsi que Bachirou Mohamdou va proférer des injures à l’égard du jeune Mahamat Chouabé Radjab à la station Total de Yagoua. '' Il s'est remis à le menacer de mort, le petit lui a dit « grand tu ne me fais pas peur ». Et c'est ainsi que le faux délégué lui a mis les doigts dans l'oeil puis a sorti de sa poche des armes blanches (couteau et bouteille cassée). Au total, 05 coups de poignard'', indique un témoin de la scène.
Suite à tout ceci, nous avons joint le véritable Délégué départemental du Minjec/Mayo Danay, Abiss Dahirou qui présente son collaborateur comme étant une menace publique : "Par ailleurs, je tiens à préciser que mon collaborateur qui a posé cet acte s'appelle Mohamadou Bachirou, agent de l'État issu du recrutement spécial de 25 000 jeunes, agent d'appui à la Délégation départementale du Minjec Mayo-Danay. C'est un saoulard et il y a 3 jours, il est venu me menacer avec un couteau et une machette en présence d'un de mes chefs services.
C'est un élément dangereux...'' avant d'ajouter : " moi Dahirou Abiss, J'ai été choqué de voir l'image de ce jeune qui a été défiguré par mon collaborateur qui se fait appeler Délégué Départemental de la Jeunesse du Mayo-Danay. J'exprime à ce jeune toute ma compassion et tout mon courage ».
La victime, qui est abandonnée à elle-même affirme ce samedi 27 janvier 2018, qu'elle ne bénéficie d'aucune assistance: "Je suis à la maison, ma mère et moi payons les factures... Personne ne m'a contacté à part le patron de Mohamadou Bassirou''.


Bossis Ebo'o

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac