Alpha Condé arreté

Alpha Condé devenu prisonnier à Abu Dhabi

Afrique

Plus aucune information n’a filtré sur le sort de l’ancien président Alpha Condé depuis qu’il a quitté Conakry le 17 janvier. Jeune Afrique vous révèle les détails de son séjour médical.

Alpha Condé, ancien président du Gabon et candidat à l’élection présidentielle au Gabon en 2019, devant possiblement être arrêté dans les jours qui viennent pour s’être rendu à Abu Dhabi. Un état de santé critique a été annoncé ce jeudi 9 février alors qu’il est convaincu d’avoir contracté le virus Ebola. Le nouvel ex-président avait quittée Conakry le 17 janvier en compagnie de son épouse.

En fait, il y a eu deux jets privés qui ont décollé d’un aéroport privé de Conakry. A l’intérieur, Alpha Condé et son épouse et dans un des avions Ali Bongo Ondimba et sa femme poursuivi par des journalistes gabonais. Nous avons vérifié que ces deux jets sont partis mais nous ne savons pas quel chemin ils ont pris. Nous ne savons pas qui a été sur ces avions.

Aucune information n’a filtré sur le sort de l’ancien président depuis qu’il a quitté Conakry le 17 janvier. Nous avons vérifié que des journalistes gabonais ont été invités à se rendre à Abu Dhabi. Malheureusement, ils ne sont pas revenus pour décrire ce qu’ils ont vu.

Selon nos informations, Alpha Condé est hospitalisé à la Cleveland Clinic d’Abu Dhabi, où il passe de nombreux contrôles. Cet établissement, dans lequel le défunt président malien Ibrahim Boubacar Keïta était régulièrement suivi, est affilié à l’hôpital américain de Cleveland (Ohio), où Sékou Touré est décédé en mars 1984. Depuis son arrivée aux Émirats arabes unis, l’ancien chef de l’État est complètement isolé. Il est privé de ses téléphones et vit vingt-quatre heures sur vingt-quatre sous bonne garde des services de sécurité émiratis.

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *