Actualité

Alerte : Des éboulements et des glissements annoncés à l’Ouest Cameroun

Les populations sont invitées à se prémunir de ces phénomènes naturels aux dégâts importants à la suite des pluies diluviennes qui s’annoncent dans les prochains mois.

Les pluies diluviennes sont annoncées dans la région de l’Ouest pendant les mois de juillet et d’août. Ces fortes averses pourront causer des éboulements et des glissements de terrain selon les responsables de l’Observatoire national des changements climatiques (Onacc). Face aux dégâts matériels et humains que peuvent causer ces phénomènes naturels, les autorités locales invitent les populations à quitter les zones à risques afin de se mettre à l’abri desdits phénomènes. Réputée être une région à relief accidenté, avec l’installation des populations sur le flanc des collines et les marécages, les autorités de la région tirent la sonnette d’alarme en invitant les populations exposées aux éboulements et les glissements de terrain à quitter ces lieux.

Blue Solutions

Elles les exhortent d’ailleurs à se réfugier dans les zones sécurisées afin d’éviter le pire. Selon les déclarations du délégué régional de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable (Minepded), « la région de l’Ouest est constituée des hautes terres. Dans les départements des Bamboutos, du Haut-Nkam, la Menoua, pour ne citer que ces exemples, avec des zones de très fortes pentes ». Selon Etienne Nguegang, délégué Minepded Ouest, dans tous les départements, il y a des zones à risque à éviter pendant cette période. Pour l’Onacc, la région de l’Ouest est sous la menace des pluies diluviennes avec des risques de glissements et d’éboulements de terrain. « Ne pas construire sur des terrains très pendus. Si les gens ont déjà construit sur des terrains qui présentent des risques élevés d’éboulements, le seul conseil actuellement où l’Onacc annonce des grandes pluies, c’est d’éviter de dormir dans ces maisons pendant cette période », précise Etienne Nguegang.

Les populations ont encore en mémoire le souvenir du glissement de terrain survenu le 29 octobre 2019 à Gouache dans l’arrondissement de Bafoussam 3ème. Cette catastrophe avait causé la mort de 43 personnes. Ces victimes étaient des occupants des onze maisons englouties. Des recherches menées pendant des heures avaient permis d’extraire ces corps sans vies des décombres devant une folle en émou. Il faut noter que les décédés étaient des occupants des maisons installées sur le flanc de ces collines argileuses de Gouache IV bloc 6, dans la ville de Bafoussam. Des soutiens multiformes accordés à des familles endeuillées par l’Etat du Cameroun, les entreprises publiques, parapubliques et privées, les organisations non gouvernementales n’ont pas contribué à combler le vide laissé par les disparus de cette catastrophe. Certains cas d’éboulements ou de glissements de terrain avec des pertes en vies humaines ont également été enregistrés dans plusieurs départements de l’Ouest à la suite des fortes averses non sans évoquer les inondations, des brouillards occasionnant des accidents de la circulation, des vents violents emportant des maisons ou l’effondrement de celles construites dans les zones marécageuses.

Aurélien Kanouo / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page