Affaire Martinez Zogo : l’avocat de M. Danwe met en garde contre les fausses informations diffusées par les médias et les réseaux sociaux

Me Jacques Mbuny

L’affaire Martinez Zogo continue de faire parler d’elle, avec des allégations de fausses informations diffusées par les médias et les réseaux sociaux.

Me Jacques Mbuny, l’avocat de M. Danwe, est entré en possession du dossier de son client plusieurs jours après la première audition, et affirme que les déclarations faites par RSF et d’autres sources pourraient être vraies. Toutefois, il insiste sur la nécessité de respecter la confidentialité de l’enquête et de laisser la justice suivre son cours.

Selon Klein Reporters, il est possible que M. Danwe ait fait des déclarations en l’absence de son avocat, qui ont ensuite été mal interprétées et diffusées sur les médias et les réseaux sociaux. Toutefois, une fois assisté par Me Mbuny, il aurait suivi les conseils de son avocat et fait des déclarations uniquement en présence de celui-ci, afin d’éviter toute mauvaise interprétation en sa défaveur.

Me Mbuny rappelle également que la commission d’enquête doit respecter la confidentialité de l’affaire jusqu’à ce que le tribunal soit saisi, et que les avocats ne doivent pas se substituer à la justice en désignant qui est coupable ou non. Il souligne l’importance de ne pas porter atteinte à la réputation de M. Danwe, qui était directeur des opérations d’un service aussi sensible que la DGRE.

En somme, l’affaire Martinez Zogo est complexe et en cours d’enquête, et il est important de respecter la confidentialité de l’enquête et de ne pas porter de jugement prématuré sur la culpabilité ou l’innocence des personnes impliquées. Les médias et les réseaux sociaux doivent faire preuve de prudence dans leur couverture de l’affaire, afin d’éviter toute diffusion de fausses informations qui pourraient manipuler l’opinion publique.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *