Affaire Martinez Zogo au Cameroun : 19 témoins chocs pour faire éclater la vérité

Martinez Zogo

Les avocats de Martinez Zogo ont transmis au Tribunal Militaire une liste de 19 témoins de premier plan. Ministres, hauts fonctionnaires, médecins, journalistes… Tous pourraient faire basculer l’enquête sur l’assassinat du journaliste.

Martinez Zogo : une affaire d’État qui ébranle le Cameroun

L’assassinat brutal du journaliste Martinez Zogo en janvier 2023 a choqué le Cameroun et le monde entier. Au fil des révélations, ce qui semblait être un fait divers sordide prend une dimension politique de plus en plus troublante. Avec la liste des 19 témoins transmise par les avocats de la victime au Tribunal Militaire, l’affaire pourrait connaître un tournant décisif. 237online.com vous dévoile en exclusivité cette liste qui fait trembler les plus hautes sphères de l’État.

Des ministres et conseillers de premier rang convoqués à la barre

Parmi les noms qui retiennent l’attention, plusieurs ministres et proches collaborateurs du président Paul Biya sont cités. Laurent Esso (Justice), Ferdinand Ngoh Ngoh (Secrétaire Général de la Présidence), Samuel Mondo Ayolo (Directeur du Cabinet Civil), Louis-Paul Motaze (Finances)… Leur témoignage sera crucial pour comprendre les ramifications de cette affaire au sommet de l’État. Leur convocation risque de provoquer des remous au sein du régime.

Le rôle trouble de Jean-Pierre Amougou Belinga sous les projecteurs

Autre nom qui intrigue : Diane Jocelyne Mbeng, l’assistante de Jean-Pierre Amougou Belinga, le patron du groupe L’Anecdote, un temps soupçonné d’être le commanditaire du meurtre. Sa présence sur la liste des témoins laisse penser que les avocats comptent creuser la piste de l’homme d’affaires controversé, réputé proche de certains cercles de pouvoir. De quoi raviver les spéculations sur son rôle exact dans cette sombre affaire.

Médecins, agents secrets, journalistes… Les autres témoins clés

La liste comprend également plusieurs médecins, dont des légistes, qui pourraient apporter un éclairage déterminant sur les causes exactes de la mort de Martinez Zogo et les conditions effroyables de sa découverte. La présence d’agents de la DGRE (Direction Générale de la Recherche Extérieure), les services secrets camerounais, suggère aussi des ramifications au sein de l’appareil sécuritaire de l’État. Enfin, plusieurs confrères de Martinez Zogo sont appelés à témoigner, laissant présager de possibles révélations sur les menaces qui pesaient sur le journaliste avant sa mort.

Justice pour Martinez Zogo, les espoirs d’une nation

Plus d’un an après l’assassinat de Martinez Zogo, le peuple camerounais exige toujours la vérité et la justice. L’audition de ces 19 témoins pourrait marquer une étape décisive dans la manifestation de la vérité. Au-delà d’un simple fait divers, cette affaire est devenue le symbole d’un pays face à ses démons, où la liberté de la presse et la transparence doivent encore trop souvent s’incliner face aux intérêts obscurs. 237online.com continuera de suivre ce dossier brûlant pour vous tenir informés des derniers développements.

Par Ulrich Bata Ngoua pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *