International

Kazakhstan: l’ancien chef du renseignement Massimov a été arrêté pour trahison d’État

Les services de renseignement Kazakhs ont arrêté Karim Massimov, ancien chef du Comité de sécurité nationale du Kazakhstan (KNB, service de renseignement), soupçonné de trahison d’État. C’est ce qu’a fait savoir samedi, le service de presse de l’agence.

« Le 6 janvier dernier, le Comité de sécurité nationale a ouvert une enquête préliminaire pour trahison d’État en vertu de l’article 175 alinéa 1 du Code pénal de la République du Kazakhstan. Le même jour, Karim Massimov, ancien chef de la KNB et d’autres personnes, ont été arrêtés et placés dans un centre de détention provisoire ».

Lire aussi
Les forces armées russes ont déjà détruit 1.325 infrastructures militaires ukrainiennes

Pour rappel, des contestations ont éclaté le dimanche 2 janvier dans plusieurs villes du Kazakhstan. Deux jours après, ces manifestations ont dégénéré et se sont propagées dans plusieurs autres villes du pays dont la capitale Almaty, se transformant en émeutes accompagnées de pillages et d’assauts de bâtiments publics. Des affrontements avec la police on fait des morts et des milliers de blessés dans les deux camps. Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a demandé de l’aide à l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Des unités des forces de maintien de la paix ont déjà entamé des opérations au Kazakhstan. Les autorités ont annoncé le 7 janvier le rétablissement des bases de l’ordre constitutionnel dans toutes les régions du pays. La situation la plus compliquée demeure à Almaty.

Lire aussi
Milieux financiers internationaux : Le Cameroun retrouve du crédit

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page