International

400 diplomates expulsés d’Europe représentent 50% des services de renseignement russes

Le chef du service de renseignement extérieur britannique MI-6 Richard Moore a déclaré que 400 diplomates russes expulsés des pays européens après le début d’une opération spéciale en Ukraine représentaient environ la moitié de tous les officiers de renseignement russes travaillant sous couverture diplomatique.

« Dans toute l’Europe, environ la moitié, dont 400 agents de renseignement russes opérant sous couverture diplomatique, a été expulsé. Cela a probablement réduit de moitié leur capacité à mener des activités d’espionnage en Europe », a déclaré M. Moore, cité jeudi par le journal The Guardian. Selon le journal, le MI6 a publié pour la première fois sa propre évaluation des conséquences de l’expulsion des diplomates après le 24 février.

Lire aussi
La diplomatie française déplore la décision russe d’expulser ses diplomates

Le 24 février, le président russe Vladimir Poutine a annoncé la tenue d’une opération militaire spéciale en Ukraine en réponse à l’appel à l’aide des dirigeants des Républiques du Donbass. Il a souligné que les projets de Moscou ne comprenaient pas l’occupation des territoires ukrainiens, l’objectif étant la démilitarisation et la dénazification du pays. En réponse, les États-Unis, l’UE, le Royaume-Uni, ainsi que plusieurs autres États ont déclaré qu’ils imposaient des sanctions contre des personnes physiques et morales russes.

Lire aussi
Evguéni Tchazov, chercheur émérite en cardiologie est décédé à l'âge de 92 ans

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page