35 millions de F de frais d'APE disparus au Lycée d'Oyack

Le détournement perpétré durant les deux dernières années scolaires a été révélé par un audit financier. Pointé du doigt, le précédent président de l??APEE conteste ces accusations.Le lycée d??Oyack se remet petit à petit de la période délicate traversée ces derniers mois. En effet suite à une distraction des fonds de l??APEE, l??établissement a du contracter une dette auprès des fournisseurs de l??établissement afin de pouvoir au moins payer les salaires des enseignants vacataires et du personnel d??appui. Les investissements, construction de nouvelles salles entre autres, ont été gelés depuis lors.

Les faits remontent au mois de décembre 2010, lorsque le proviseur de l??établissement désire entrer en possession de l??argent pour régler les salaires des enseignants. « Il n??y avait que 1,380 million de F dans le compte. Le président de l??époque étant injoignable sur le coup, il a été obligé de prendre l??argent dans les contributions exigibles des élèves, qui n??ont rien à voir avec les frais d??APE, en attendant que cet argent soit remboursé », explique Lazare Soub, le président par intérim de l??APEE du lycée d??Oyack. La suspicion nait. Un audit financier des comptes met à jour le détournement de 37 millions de F pour les années scolaires 2009-2010 et 2010-2011.L??ancien président de l??association est indexé. Et ce d??autant plus que déjà, une enquête effectuée par les parents d??élèves a permis de constater que ce dernier émettait des carnets de reçus en double lors du paiement des frais d??APEE. « C??est le cas pour sept carnets de 100 reçus. Ainsi, il percevait une partie de l??argent. C??était durant l??année 2009-2010. A l??époque, les frais étaient de 17.000 F. Le manque à gagner pour l??APEE se chiffrait à 11,9 millions de F. Interrogé, le président à l??époque a reconnu les faits et a signé une reconnaissance de dettes, promettant de payer cette somme entre janvier 2010 et juin 2010 à raison de 2 millions de F par mois. ??a n??a jamais été fait », explique Lazare Soub.Conséquence, le président de l??APEE et son bureau sont déposés au cours d??un conseil d??établissement en janvier 2011. De même, deux plaintes sont déposées contre l??ex président pour détournements, dont l??une par les parents d??élèves et l??autre par le proviseur du lycée. Tandis que la procédure judiciaire suit son cours, l??actuel bureau de l??APEE affirme avoir épongé ses dettes aujourd??hui. Des mesures plus strictes ont été mises en place pour éviter une récidive. Interrogé, l??ex président incriminé nie les faits. Sur une radio locale, il déclare notamment que tout allait bien au sein de l??APE avant l??arrivée du proviseur. Cependant, si le lycée d??Oyack a surmonté cette épreuve, le problème de la gestion de l??APEE reste d??actualité.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *