15 ans de prison pour lÃ?â??ex-directeur gÃ?©nÃ?©ral des constructions navales et industrielles du Cameroun

L??ancien directeur général du Chantier naval et industriel du Cameroun (CNIC), Zacchaues Fordjindam, vient d??écoper une peine de quinze ans de prison ferme au terme d??une décision de la Cour d??appel du Littoral, à Douala, a constaté APA sur place.Le procès était en appel et l??ancien commis de l??Etat et ponte du parti présidentiel, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) était condamné en première instance à douze ans d??emprisonnement.Ecroué depuis trois ans à la prison centrale de Douala pour détournement de deniers publics pour une somme avoisinant un milliard de francs CFA, le mis en

cause serait loin de baisser les bras pour ????prouver son innocence????.Ses conseils ont dit leurs intentions de se pourvoir en cassation à la Cour suprême, car convaincus que les faits portés contre leur client ne sont pas fondés. En effet, soutiennent-ils, ils n??auraient aucun rapport avec la campagne d??assainissement dans la haute administration.
Initiée depuis six ans par le Chef de l??Etat Paul Biya et connue sous le nom d??????Opération épervier????, cette campagne de salubrité morale a déjà occasionné l??incarcération d??une centaine de personnes, dont une vingtaine de ministres et de directeurs généraux de sociétés publiques.
L??un des conseils pense même qu??il s??agit ‘d??un règlement de compte politique????, dans la mesure où les rapports concordants des inspecteurs du contrôle supérieur de l??Etat n??ont pas trouvé ????une faute de gestion???? envers M. Fordjindam. Le nom de ce dernier circulait avec insistance parmi les potentiels Premiers ministres au moment de son incarcération en 2008.
Pendant son passage à la tête du chantier naval et industriel du Cameroun, ce manager avait notamment réussi à renflouer le CNIC en portant son chiffre d??affaires à plus de 40 milliards de francs CFA, contre un peu moins de 15 milliards de francs CFA actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *