08 mars au Cameroun : Porte le pagne et tais-toi !

De concert avec la communauté internationale, le Cameroun célèbre ce jeudi 8 mars 2012, la vingt septième édition de la journée internationale de la femme sous le thème «Autonomiser les femmes rurales pour éradiquer la faim et la pauvreté». Cette thématique place la femme rurale devant ses responsabilités premières de mamelle nourricière de l??humanité et d??assistante de l??homme dans la lutte pour l??édification d??un monde meilleur. Si le système des Nations-Unies a décidé de consacrer une

journée à la femme, l??usage de cette journée est loin de faire l??unanimité et diversement exploité. Si pour certaines c??est une journée propice à la réflexion sur leur condition de mère, fille, épouse et travailleuse, et de méditation sur leur statut piétiné au quotidien par les phallocrates, le 8 mars est pour d??autres une journée de beuveries, des agapes, libations et de libertinage tous azimuts. Ce jour, au Cameroun notamment, c??est également la fête du pagne. Pas une femme sans son pagne ou plutôt pas un pas sans le pagne. «Une femme qui n??est pas habillée en tissu du 8 mars n??est pas une femme capable. Elle ne sera pas respectée si elle n??a pas son pagne. C??est une identité remarquable. Sans ce pagne au moins ce jour, la femme ne vaut rien ou du moins pas grand??chose», dit Elisabeth Flore Ndoumbè, employée de bureau à Bonanjo. Entre les activités organisées par les pouvoirs publics, les entreprises citoyennes et la société civile, c??est sur un air d??inachevé que les Camerounaises célèbrent cette journée dont les résultats sont attendus. Cette année, la journée internationale de la femme est teintée par des appels au boycott et la «résistance», et l??appel au calme des pouvoirs publics, à cause de l??affaire du bébé volé de Vanessa Tchatchou. Bonne fête du pagne et à l??année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *