Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Cameroun - Conseil constitutionnel: La liste RDPC du milliardaire Ngouchinghe passe

Cameroun - Conseil constitutionnel: La liste RDPC du milliardaire Ngouchinghe passe

Le candidat de la liste RDPC à l’Ouest, dont l’identification posait problème, a comparu hier et le recours du SDF a été rejeté.

Au final, la seule affaire qui tenait en haleine l’opinion publique, dans le cadre du contentieux pré-électoral, a été vidée hier au Conseil constitutionnel (CC). Le verdict est tombé après 45 minutes de suspension de séance. Et les supputations allaient déjà dans tous les sens après la comparution pendant 90 minutes du nommé Teingni Detio Jean. Celui dont l’identité est contestée par Tchatchouang Paul, vice-président du Sénat et candidat sur la liste du Social Democratic Front (SDF) de l’Ouest, avance d’un pas rassuré à la barre. D’une voix déterminée, Teingni Detio Jean décline sa filiation. « Fils de Teingnidetio Nkonlack, je suis le chef de deuxième degré de Bamessingue, dans l’arrondissement de Mbouda (département des Bamboutos). Mon acte de naissance porte le nom Teingnidetio (en un seul mot comme le nom de mon père) mais c’est au moment de me faire établir la carte nationale d’identité que l’agent identificateur séparera

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
le nom en deux. Raison pour laquelle j’ai joins un certificat d’individualité à la présente procédure. Je suis bel et bien vivant, je ne suis pas fictif », précise le candidat titulaire numéro 07 de la liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans la région de l’Ouest. Malgré les observations des trois avocats de Tchatchouang Paul et le plaidoyer de Joseph Mbah Ndam pour le compte du SDF, « Le Conseil constitutionnel, contradictoirement à l’égard des parties en matière électorale, en dernier ressort et à l’unanimité des membres, déclare la requête de Tchatchouang Paul recevable dans la forme. Au fond, la rejette comme non-justifiée ». La sentence, lue hier, lundi 19 mars 2018, à 13h24 par le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana, est donc sans appel pour le SDF. Le RDPC exulte. « C’est une satisfaction de voir qu’il a été donné droit à la cause que nous défendions. La vérité, les faits et le droit étaient dans notre camp. Et nous avons aussi eu à vivre une première expérience devant le Conseil constitutionnel. Cela nous donne davantage de pratique pour les situations futures», réagit Benoît Ndong Soumhet, mandant du RDPC, en sortant de l’audience. Tandis que Paul Tchatchouang accuse le coup. « Je suis déçu parce que j’aurais souhaité que l’on rejette la liste du RDPC compte tenu des irrégularités que nous avons détectées. Mais qu’à cela ne tienne, le Conseil constitutionnel a rendu son verdict. Nous nous plions à cette décision.» Ainsi, avec le rejet du recours du SDF dans cette dernière affaire en instance au CC, la cause est donc entendue et le contentieux pré-électoral totalement vidé. Après le rejet par le CC de quatre recours et la radiation de celui de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès, jeudi dernier. A présent, les candidats pour l’élection des sénateurs de dimanche prochain peuvent, désormais et pleinement, se consacrer à la campagne électorale. Notamment ceux de la circonscription électorale de l’Ouest.


MESSI BALA

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac