Next

Aliou Diallo courtisé par tous les principaux acteurs politiques

Aliou Diallo courtisé par tous les principaux acteurs politiques

C’est le nouveau faiseur de rois de la politique malienne. Aliou Diallo, 58 ans, est arrivé en troisième position lors du scrutin présidentiel de juillet avec plus de 8 % des voix, et est depuis l’homme le plus sollicité du pays.

L’opposition et le parti au pouvoir rêvent d’attirer cette figure montante de la politique qui s’est fait un nom grâce à une campagne de rupture, promettant un renouveau économique et social aux Maliens.


Aliou Diallo est-il devenu le nouveau point d’équilibre de la politique malienne ? L’entrepreneur, qui participait à son premier scrutin présidentiel, a bâti une base électorale solide et mobilisée au cours d’une campagne-éclair qui l’a vu se focaliser sur les thématiques du renouvellement (notamment politique) et du volontarisme en matière économique et sociale au service de la population malienne.


Des messages qui ont eu un très fort écho auprès de la jeunesse du pays et qui expliquent qu’aujourd’hui, opposition et majorité se tournent vers Aliou Diallo et son jeune parti, ADP-Maliba, qui est devenu incontournable dans l’optique d’obtenir la majorité à l’Assemblée nationale.


L’opposition, tous partis confondus, qui

sait que Soumaïla Cissé a laissé (à trois reprises) passer sa chance, multiplie les appels du pied pour qu’il en prenne la tête. Dans le même temps, la majorité du président Ibrahim Boubacar Keïta se montre bienveillante et souhaiterait voir ADP-Maliba calmer le jeu en acceptant la main qu’IBK dit avoir tendue.


Pour l’heure, Aliou Diallo reste en position d’attente. Après plusieurs semaines de réflexion et d’analyse, il a récemment remobilisé ses militants en envoyant des émissaires aux quatre coins du pays pour préparer les échéances électorales de l’automne. On sent chez lui un sens des responsabilités accru par son score à la présidentielle et par le fait qu’il incarne désormais un pôle de stabilité incontournable dans le pays.


Le chef de file d’ADP-Maliba devrait néanmoins se positionner pus précisément dans les semaines à venir pour préparer les législatives et, plus important, le changement de paradigme global qu’il a promis aux Maliens pendant la campagne présidentielle.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac