Yaoundé : Le passeport du Dg de Camtel présenté à la presse

Hier au cours d??un échange sur les grands chantiers de l??entreprise en 2010, le chef du cabinet de David Nkoto Emane a démenti une information publiée la veille par un journal. La presse a accouru hier après-midi au siège de la direction générale de Cameroon Telecommunications (Camtel) à Yaoundé.La Une du bi-hebdomadaire Aurore Plus, qui a titré : « Nkoto Emane privé de son passeport » dans le cadre « du scandale des titres », a en effet nourri une rumeur sur la volonté du directeur général de Camtel de faire un démenti. Une trentaine de journaliste, ne voulant rien perdre de cette sortie médiatique annoncée a répondu à l??invitation. Mais surprise dans la salle de

conférence au 12ème étage de l??immeuble siège : point de David Nkoto Emane.Le point de presse annoncé est finalement donné par le chef de cabinet du Dg, Me Marcellin Tsaam Gah. Il est accompagné par le chef du département marketing et communication, Benjamin Gérard Assouzo??o. Ce dernier prend la parole en premier et précise : « M. le directeur général a voulu être là, malheureusement, il a été appelé urgemment à autre chose ». Il ajoute : « Nous vous avons appelés parce que vous êtes au courant que 2010 est une année de gros chantiers à Camtel. (??) On a appelé çà le Backbone national à fibre optique. La fibre optique doit aller partout sur l??étendue du territoire. La pose du premier mètre de ce Backbone a été faite, au nom du Premier ministre, par le ministre des Postes et Télécommunications le 22 décembre dernier à Kye Ossi. Les communications sur des télécommunications sûres seront disponibles pour tout le monde à la fin de ce chantier. Le message du directeur général est que 2010 est une année de chantier et il a besoin de la presse pour mener ce chantier dans les délais».Mais pourquoi ce message aujourd??hui ? Réponse : «Parce que nous venons de franchir la première moitié du mois de janvier 2010 et, dans l??intention de Camtel, il est question d??accélérer le chantier. Il faut accélérer le projet Backbone». Le chef de cabinet du Dg acquiesce et ajoute que sur instruction du Premier ministre, le Dg de Camtel a créé la semaine dernière un comité de suivi dans lequel se retrouvent l??ensemble des administrations concernées par le projet (les représentants du ministère des Travaux publics, du ministère des Domaines et des Affaires foncières??). Il annonce qu??un comité de pilotage arrêtera un planning d??exécution du projet prévu pour durer 18 mois. Voilà pour l??objet du point de presse.Quid du passeport du Dg ? Surprise et même déception dans les rangs des journalistes. Un confrère prend la parole pour relever le contraste entre la soudaineté avec laquelle la presse a été conviée et l??objet presque banal du point de presse. Il s??enquiert de « l??agenda caché» de la rencontre. A sa suite, un autre enfonce le clou : « Est-ce que ce n??est pas l??annonce, par un journal, du retrait du passeport du Dg de Camtel qui a suscité cette communication ? ». Le chef du département marketing et communication répond par la négative. Mais donne cette information : « Je peux vous assurer que le directeur général de Camtel a son passeport, vous pouvez le vérifier ».Le chef de cabinet du Dg ajoute : « Comme vous, nous avons découvert cette information sur le retrait du passeport du directeur général de Camtel dans un journal. Par les temps qui courent, chacun essaie de faire vendre son journal. Nous pouvons vous le confirmer, le directeur général est bien en possession de son passeport. On ne sait pas le dessein qu??il y a derrière. Mais en tout état de cause, ceux qui mènent l??opération (ndlr Epervier), le moment venu, n??ont pas besoin qu??on aille crier sur les toits pour faire ce qu??ils ont à faire. Nous travaillons dans la sérénité. A la sortie d??ici nous pourrons vous présenter le passeport si cela est nécessaire ». A la fin du point de presse,  le passeport de M. Nkoto Emane est montré et fait le tour de la salle sous le regard avide de certains journalistes.David Nkoto Emane a été nommé directeur général de Camtel le 25 février 2005 en remplacement de M. Nguiamba Nloutsiri. Il est ingénieur en informatique et télécommunications.
Claude Tadjon, Le Jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *