Sport

Volleyball : Vanessa Agbortabi préfère le Cameroun à l’Allemagne

Sociétaire de Rote Raben Vilsbiburg Bayern, première division allemande et ayant évolué avec la sélection B allemande, elle a été séduite par la politique de la refondation.

Une autre exception vient d´être faite avec la volleyeuse Vanessa Agbortabi, en termes de choix de nationalité. Malgré les meilleures conditions de travail et mêmes financières, que lui offrent le pays où elle est née, l’Allemagne, celle-ci a jeté son dévolu sur le Vert-Rouge-Jaune, afin de contribuer à hisser encore plus haut ce drapeau sur le plan international. Vanessa Agbortabi , 20 ans, 1,81m, 65 kg, attaquante-réceptionniste, avait le choix entre l´Allemagne et le Cameroun. Elle a finalement opté pour la Nation camerounaise. Elle a accepté de s´engager et portera les couleurs du Cameroun, après avoir évolué avec la sélection B allemande en 2015 au Championnat du monde filles U18, au Championnat du monde Dames Fivb en 2018 et 2018 Fivb volleyball Dames des ligues des Nations.

Une bonne trouvaille pour le coach Jean René Akono, qui a entrepris le rajeunissement de son groupe. L´actuelle sociétaire de Rote Raben Vilsbiburg Bayern, club de première division allemande dont elle a rejoint cette année, a été séduite et convaincue par le projet sportif et social, de la Fécavolley à travers sa politique de Refondation, et n´a pas hésité. Berliner VV, Vc Olympia Berlin, Sg Rotation Prenzlauer sont les précédents clubs de Vanessa, qui en 2014, connaît sa première sélection chez les U15.
De sources proches de la Fédération, Vanessa Agbotabi dont le géniteur est Camerounais en la personne d´Ephraim Agbortabi et d´une mère Allemande, est annoncée au mois de mai 2019 au Cameroun. Un succès dont le mérite revient à la bonne diligence de la dynamique équipe de la Fédération camerounaise de volleyball, Julien Serge Abouem et son équipe. Ils viennent de dénicher la perle rare, un renfort de poids pour les Lionnes, Championnes d´Afrique, qui pourront une fois de plus rugir très fort dans les prochains mois.

Commenter avec facebook

Source
Moïse Moundi
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer