Vincent Bolloré promet et réalise: Le « CANAL OLYMPIA » plus qu’un concept, une réalité

Le groupe envisage la construction de 40 Canal Olympia sur le continent et veut suivre et encourager les artistes dans leur carrière. La construction de la première salle s’est faite en Guinée Conakry en septembre 2015.
Au travers de ces 40 Canal Olympia, le groupe veut constituer un réseau pour faciliter les tournées des artistes en Afrique, tout cela à l’initiative du label Island Africa. Ainsi La marque Canal Olympia est la fusion de deux concepts appartenant à Vivendi. Canal+ est un réseau de chaînes de télévisions généralistes jouissant d’une forte expansion dans l’Afrique depuis plus de 10 ans et l’Olympia une salle de spectacle parisienne, le plus ancien music-hall de Paris et qui accueille un grand nombre d’artistes du monde entier tant européen, américain qu’africain par année. Le groupe français Vivendi a donc décidé de lancer la construction de dix salles de spectacle en Afrique, sous le nom de « Canal Olympia », signe de la volonté de développement du groupe sur le continent africain et dans le spectacle vivant. 237online.com La création des Canal Olympia s’inscrit dans la stratégie de Vivendi de renforcer sa présence sur des marchés en forte croissance où émerge une classe moyenne toujours plus consommatrice de contenus. Quelques pays retenus pour l’expansion de ce projet sont la Guinée dans la ville de Conakry, le Bénin à Cotonou, le Congo à Brazzaville et le Sénégal dans la ville de Dakar. Configurés « pour une représentation en plein air rassemblant plus de 3.000 personnes », les « Canal Olympia » seront également dotés d’un studio d’enregistrement et d’une salle de répétition. L’idée est de permettre de « détecter, d’encadrer et d’assurer le rayonnement international des talents, qu’il s’agisse de musiciens, de chanteurs ou de comédiens », notamment via le label « Island Africa » de sa filiale Universal Music Group, souligne Vivendi. Le nom « Canal Olympia » traduit la volonté « de rapprochement de deux entités de Vivendi », Canal+ qui a fait de l’Afrique un marché prioritaire et un important vecteur de croissance, et L’Olympia, détenu par le groupe depuis 2001. Canal+, qui offre ses services en mode prépayés et sans engagement en Afrique, a vu le nombre de ses abonnés plus que doubler en deux ans pour atteindre 1,5 million fin 2014 sur le continent. Le développement de la marque Olympia dans d’autres pays du monde, en particulier en Afrique avec l’ouverture notamment de salles de spectacles, fait partie des leviers de croissance étudiés par Vivendi Village, entité créée par le groupe en décembre. Après l’acquisition des Studios de Boulogne en septembre, le groupe recentré sur les médias confirme son objectif d’être présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de la découverte des talents à la production de contenus jusqu’au spectacle vivant. D’autres groupe de médias comme Lagardère, qui vient de racheter 70% du Bataclan et détient plusieurs salles (Le Casino de Paris, Les Folies Bergère, 20% du Zénith de Paris) misent aussi sur le spectacle vivant comme axe prioritaire de développement. Le groupe Canal+, dans un courriel adressé à ses abonnés, annonce l’ouverture en fin d’année 2016 d’une salle de cinéma et de spectacles à Yaoundé. Dans ce courriel, Canal+ demande à ses abonnés de participer à une enquête afin de recueillir des avis qui permettront d’améliorer la qualité de service. Une salle à Yaoundé n’est pas la seule initiative du groupe Canal+ qui envisage aussi de construire des salles de spectacles à Douala et Bafoussam respectivement. Canal Olympia puisqu’il s’agit du nom que porteront ces salles en question est un projet d’une manifestation des ambitions de Vincent Bolloré, PDG de Bolloré et de Vivendi, à l’endroit du continent africain. Le groupe souhaite construire des espaces polyvalents à la fois salle de cinéma, de spectacles et de divertissement. Une initiative qui en réjouit plus d’un, surtout que le Cameroun ne compte plus aucune salle de cinéma depuis le mois de janvier 2009, date de la fermeture du cinéma Abbia, à Yaoundé et le Wouri, à Douala. Suivi par l’empire à Bafoussam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *