EconomieSociété

Vallée du Ntem: Les communautés villageoises de la route Mboro préoccupent l’élite

Deux jours, c’est le temps qu’il a fallu à la caravane de dons, de parcourir une dizaine de villages pour leur doter de matériels agricoles et kits scolaires.

L’œuvre de charité est celle de Monsieur Zua Assoumou Pie-Claude, Promoteur de cabinet de Conseil en ressources humaines et Management, par ailleurs enseignant à l’université de Douala dans les filières professionnelles. C’est une dizaine de villages qui ont vu le soleil sur le cœur du digne fils « azô’ô » d’Edoum les 30 et 31 aout derniers à travers une dotation en matériel agricole pour les planteurs, et des kits scolaires pour les élèves de l’enseignement primaire.

Il ne s’agit là pour l’élite de la contrée, que le début d’une série de gestes dont préoccupation est le renforcement de l’autonomie financière des populations locales, le développement des hommes et des femmes, l’encadrement et la promotion de l’excellence scolaire pour les enfants de ladite la contrée. « C’est l’expression du cœur.

Tout le monde peut constater autour de soi qu’on est né avec des frères et sœurs. Lorsque la providence a été heureuse vis-à-vis de nous, il faut laisser parler le cœur », a expliqué M. Zua Assoumou Pie-Claude. Dans une tournée de deux jours, la caravane de dons s’est arrêtée dans une première étape, à Nong, Oveng Menvin, Afane Ako, Minsele et Nfoulekok ; et dans une seconde, à Bilik-Bi Tho, Bilik-Bi Yama, Ngang et Nzaminkan.

Suivant un calendrier arrêté à cet effet, les habitants des différents villages, retrouvés massées auprès de leur Chef, au corps de garde, ont dû sursoir leur travaux champêtres, le temps d’en recevoir une bouffée d’oxygène et un appui en fournitures scolaires, en ces périodes de rentrée de classes.

A l’exception des chefs de village qui en recevaient deux, chaque couple, veuf ou veuve et célibataire s’est vu gracieusement doté d’une machette de marque Tropic, affectueusement appelée « Eléphant ».

Chez les élèves du niveau primaire, des kits scolaires essentiellement constitués de cahiers, des stylos et ardoises ont été distribués par niveau, de la Sil au CM2. Au total, c’est 328 machettes qui ont été aux populations villageoises ; tandis que 336, c’est le nombre d’élèves ayant reçu les fournitures.

Pour plusieurs, Monsieur Zua Assoumou est un homme au cœur sur la main. « Beaucoup d’entre nous jeunes n’avions jamais vu telles choses ici au village. Les dons pour encourager l’agriculture c’est quelque chose qu’on avait jusqu’ici qu’à la télé, et jamais chez nous. Aujourd’hui notre grand-frère a eu l’idée de nous rendre visite, pour nous les jeunes, on comprend qu’il nous demande de ne pas baisser les bras, de travailler pour avancer. Donc nous lui disons merci pour cet geste de cœur », se lâche Assoumou Fidèle, jeune de Bilik-Bi-Tho.

Ce n’est pas fini

La charité de la jeune élite n’entend pas s’arrêter à la distribution du matériel agricole aux planteurs et des kits scolaires aux jeunes élèves. « Nous envisageons aussi, organiser une vaste campagne de prise en charge sanitaire gratuite pour nos frères et sœurs, nos parents et tous nos enfants qui souffrent dans leur chair à cause de la dureté des travaux champêtres. La vie est dure dans nos villages, on le sait, les gens ont beaucoup de problèmes de santé et nous en entendons les y aider », confie M. Zua Assoumou avant d’avancer que « C’est pourquoi nous avons été joints dans cette tournée par un frère médecin très célèbre d’ailleurs dans la Vallée du Ntem en la personne de Dr. Mengue ».

Selon ce dernier, ladite campagne de santé prévue au mois de décembre, concerne cinq ateliers à savoir la chirurgie des hernies, des kystes et lipomes ; les soins dentaires avec extraction, les consultations gynécologiques avec réalisation des échographies, les circoncisions chez les enfants et les consultations générales avec traitement des maladies courantes.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer