Société

UPF: Le Cameroun se prépare à accueillir près de 400 journalistes

«Journalisme d’émotion, journalisme d’information». C’est sous ce thème que se tiendra les 48e assises de la presse francophone du 18 au 22 novembre 2019 au Cameroun.

Cette rencontre d’envergure constituera un cadre de partage d’expérience et de confrontation des pratiques professionnelles à l’aune des défis qui interpellent la presse en ce moment «le thème choisit constitue une invite à ramener les journalistes aux fondamentaux du plus beau métier du monde dans un contexte de fragmentation de l’audience, de prise de pouvoir parce que l’on appelle aujourd’hui le cinquième pouvoir. Donc le citoyen consommateur est devenu lui-même producteur et diffuseur de l’information. Le journaliste professionnel a tendance à vouloir absolument le rattraper y compris en mobilisant les ingrédients de l’émotion parfois au détriment de l’information. On veut donc ramener le journaliste professionnel à ces fondamentaux d’où l’intérêt de ce thème» ; a tenu à souligner Aimé Robert Biyina, le président national de l’UPF Cameroun.

Et le point de presse du 7 novembre 2019 visait à officialiser la tenue de ses 48e assises de la presse francophone au Cameroun. Placé sous le très haut parrainage du président de la République Paul Biya. Près de 400 journalistes venant du monde sont attendus. Dont 105 journalistes camerounais venant des 10 régions et plus de 240 étrangers issus des pays francophones et d’autres nationalités comme la Géorgie, la Serbie, le Monténégro, Haïti, la Guyane, la Thaïlande, la Grèce, le Rwanda.

Lire aussi
Trafic d’ivoire: Le fils d’un ancien ministre des Finances arrêté à Yaoundé

L’organisation de cet événement est adossée sous trois piliers à savoir l’UPF Cameroun, le bureau international de l’UPF et le Gouvernement
camerounais. Ce dernier travaille à ce que ces assises se déroulent de manière optimale du point de vue pratique, de la logistique, des conditions
d’accueils, des questions consulaires et sécuritaires.

UNE CONFIANCE RENOUVELÉE

Le Cameroun accueille ces assises pour la deuxième fois en l’espace de 10 ans, «Il s’agit là de la preuve palpable et de l’intérêt particulier que
l’une des plus grandes organisations professionnelles des journalistes à travers le monde à savoir l’UPF exprime à l’endroit de notre pays de ses professionnels que vous êtes et également des institutions qui gouverne ce pays.

Car il faut bien se le dire l’attribution et l’organisation de l’édition des assises de l’UPF à un pays est loin d’être une simple formalité les critères et les exigences sont en effet imposée à tout candidat au nombre desquels on peut citer l’attractivité, il faudrait que ces gens se sentent à l’aise pour travailler et se détendre. Il s’agit au plan professionnel d’une manière générale de la conformité de ce pays et des professionnels de ce pays aux règles essentielles qui tiennent au pluralisme médiatique, mais aussi à la liberté et au professionnalisme dont vous faite preuve en matière de journalisme et le dynamisme de la section hôte de l’UPF Cameroun» précisera Felix Zogo, le président exécutif du comité d’organisation des 48e assises de la presse francophone.

Lire aussi
Transport interurbain: Comment Ngalle Bibehe veut combattre l’insécurité routière

Pour rappel, l’UPF qui a été fondée en 1950 est la plus ancienne association francophone de journalistes. Elle compte 3000 membres représentés dans 110 pays dans le monde. Les assises internationales de l’UPF est une plateforme d’échange, un espace de rencontre et un carrefour de partage d’expérience entre journalistes du monde entier. En tout cas le Cameroun est prêt à accueillir cet évènement de grande importance dans sept jours.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer