Un suspect dans l’assassinat du président haïtien expulsé du Panama vers les États-Unis

Mario Antonio Palacios

Les autorités panaméennes ont interpellé le Colombien Mario Antonio Palacios, l’un des principaux suspects dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse. Comme l’a fait savoir lundi le journal El Tiempo, Mario Antonio Palacios, après avoir été arrêté, a été expulsé vers les États-Unis.

Selon la source, le Colombien a été interpellé en vertu d’un mandat émis par Interpol à la demande d’Haïti. Une demande pareille a été faite plus tard par les autorités américaines. Mario Antonio Palacios a été mis dans un avion qui se dirigeait vers Miami, l’État de Floride.

Il a été expulsé lundi de la Jamaïque, où il avait été interpellé en octobre. À la fin du mois d’octobre, les dirigeants haïtiens avaient envoyé aux autorités jamaïcaines une demande officielle pour l’extradition du Colombien, mais elles n’y avaient pas répondu positivement.

De plus, la justice haïtienne a décidé de libérer quatre policiers qui avaient été placés en détention dans l’affaire de l’assassinat du président du pays, selon le site d’information Haiti24.

Le motif de la décision du tribunal n’a pas encore été rendu public, d’après la source.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *