Trois humanitaires camerounais toujours portés disparus après leur enlèvement

ONG Première Urgence

Les employés de Première Urgence Internationale activement recherchés

La disparition de trois humanitaires camerounais continue de susciter l’inquiétude, deux jours après leur enlèvement présumé dans l’Extrême-Nord. Djenabou Gambo, Tedonfoue Cabrel et leur chauffeur Ahmat Ali, tous employés pour Première Urgence Internationale, n’ont donné aucun signe de vie depuis leur rapt mercredi après-midi à Kossa.

Selon leur responsable Alfred Etoubou, joint par notre rédaction, ces trois professionnels effectuaient une mission de routine dans ce village frontalier du parc national de Waza lorsqu’ils auraient été pris pour cible par un commando armé. « Neuf hommes à motos les auraient interceptés puis embarqués sous la menace« , nous rapporte une source locale.

Soupçons autour de Boko Haram

Bien qu’aucune revendication n’ait pour l’heure été émise, certains soupçons convergent vers la secte islamiste Boko Haram, tristement célèbre pour ses actions violentes dans la région.

De leur côté, les équipes de PUI restent mobilisées jour et nuit aux côtés des autorités pour retrouver leurs collègues. La situation sécuritaire demeure très précaire dans cette zone frontalière, théâtre d’attaques répétées de groupes armés ces dernières années.

Par Jean-Pierre Dikongué, 237online.com

One thought on “Trois humanitaires camerounais toujours portés disparus après leur enlèvement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *