Trois Britanniques se trouvent encore à l’usine Azovstal de Marioupol (média)

Azovstal

Trois citoyens britanniques qui s’étaient rendus en Ukraine peu avant le début de l’opération spéciale militaire russe pourraient se trouver sur le territoire de l’usine Azovstal de Marioupol, a rapporté dimanche le journal Daily Express sur son site Internet.

Le média britannique s’appuie sur les déclarations d’un autre volontaire britannique qui a été blessé lors des combats dans la région de Donetsk et transporté à Lvov pour y être soigné. Selon ce dernier, tous les quatre avaient auparavant servi dans les forces armées britanniques et s’étaient rendus ensemble en Ukraine.

« Trois personnes sont à l’aciérie et avaient servi dans l’armée britannique. Je sais que deux d’entre eux ont servi en Afghanistan« , a déclaré l’interlocuteur de Daily Express.

Il a ajouté qu’ils avaient été envoyés dans différentes parties du pays peu de temps après leur arrivée en Ukraine. La dernière fois qu’il a reçu des sms de leur part, c’était en avril dernier, dans lesquels ils se plaignaient des conditions difficiles à Azovstal et du manque de munitions.

Pour rappel, le président russe Vladimir Poutine a qualifié le 21 avril dernier d’inopportun l’assaut d’Azovstal et avait ordonné son annulation, ainsi que le verrouillage de cette zone industrielle, « pour qu’aucune mouche ne puisse passer ». En outre, il a chargé de nouveau de proposer de déposer les armes aux combattants ukrainiens, soulignant que la partie russe leur garantissait la vie et un traitement approprié, tous les blessés recevront des soins médicaux qualifiés.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *