InternationalPolitique

Sommet Afrique-France 2020: La délégation camerounaise attendue à de Bordeaux

Le sujet a meublé le menu des échanges lundi dernier à Yaoundé, entre le ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey et la secrétaire générale du sommet Afrique-France, Stéphanie Rivoal, accompagnée pour la circonstance par l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Placé sous le thème « développement des villes et territoires durables », la participation du Cameroun à ce sommet Afrique-France prévu les 4, 5 et 6 juin prochain à Bordeaux en France, a été au menu des échanges entre le Minepat, Alamine Ousmane Mey et Stéphanie Rivoal. La secrétaire générale de ce sommet en visite au Cameroun du 28 Février et au 4 Mars, a rencontré plusieurs autorités camerounaises pour leur parler du bien fondé de cette initiative et de l’opportunité qu’elle offre aux jeunes entrepreneurs camerounais dans les domaines de l’énergie, l’agriculture et du logement, de nouer de partenariat Nord-Sud et aussi Sud-Sud dans le but d’intensifier les échanges et trouver des financements pour booster leurs activités.

« Les entrepreneurs, les chefs d’entreprises, les maires… sont attendus pour tirer profit des opportunités de financements qui seront présentées au sommet de Bordeaux. Ce sommet serait celui du concret des projets réalisés entre le Cameroun et la France mais aussi entre les pays africains avec le concours de la France par un soutien logistique financier. » explique Stéphanie Rivoal qui poursuit « L’idée de ce sommet est d’avancer ensemble dans la construction de ces villes pour que la vie soit agréable, pour l’accès aux services essentiels à savoir l’électricité, l’eau, le logement afin que la mobilité urbaine, l’accès à l’emploi soient vraiment tout le haut de l’agenda de ce sommet. L’objectif est de regarder vers l’avenir en créant des partenariats Franco-africains, africano-africains pour que les projets sortent de terre et aillent plus vite. » Elle reconnaît que « les besoins sont immenses dans tous les pays africains en matière d’urbanisation, de développement économique. Nous espérons que ce sommet sera la pierre à l’édifice pour une construction durable en protégeant l’environnement et le lien social. Nous attendons un minimum de 20 à 30 PME camerounaises invitées par l’Etat français avec l’accompagnement du Minepat sans oublier les élus locaux ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page