CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
6143
Actifs
2368
Guéris
3578
Décès
197
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 31 mai 2020
Société

Scrutins du 09 février : 07 sécessionnistes maîtrisés par la foule à Bagem

Au nombre de 10, ils tentaient d’intimider la population à ne pas prendre part au vote.

La double élection couplée du 09 février qui s’est déroulée, comme il fallait s’y attendre, sous fond de boycott et de menace sécessionniste, a connu des fortunes diverses selon les circonscriptions électorales du pays.

S’agissant de la zone anglophone, si dans certaines localités, les populations timorées se sont rendues de façon moroses aux urnes, c’est avec plaisir que les patriotes et les républicains ont appris que dans le village de Nkack dans l’arrondissement de Bagem, chef-lieu du département de Koupé-Manengouba dans la Région du Sud-Ouest, les populations exacerbées par le dictat des séparatistes, ont pris leur courage à deux mains, pour mettre ses derniers hors d’état de nuire.

Lire aussi
Plan humanitaire spécial: Atanga Nji et les 12 milliards du Noso

En effet, le 09 février, aux environs de 13 heures, dix terroristes sécessionnistes ont fait irruption au village Nkack dans le but d’intimider la population à ne pas prendre part aux doubles scrutins de ce jour. Mais mal leurs en a pris, car les populations courageuses de cette contrée, plus déterminées que jamais et unies comme un seul homme, ont pu faire tête aux dits terroristes, obligés de battre en retraite.

Mais 07 d’entre eux seront maîtrisés par la population et remis aux forces de défense de sécurité à qui elle avait fait appel. Mais la gendarmerie nationale et le 23ème BIM (Bataillon d’Intervention Motorisée), sur le chemin de retour vont tomber dans une embuscade tendue par d’autres sécessionnistes au niveau du village Ndjom. Manifestement ils avaient l’intention de provoquer l’évasion de leurs camarades. Mais ce sera peine perdue car, après échange de coups de feu, cinq sécessionnistes seront neutralisés. En outre, quelques effets ont été récupéré aux mains des terroriste : 05 armes de fabrication artisanale ; 01 revolver artisanal ; une grenade offensive ; 02 munitions de calibre 12 ; une trentaine de munitions 5,56×45 mm ; 01 béret de la gendarmerie ; plusieurs talismans ; et de la poudre explosive. Coté force de défense et de sécurité, rien de grave à signaler.

Lire aussi
Cameroun - Crise anglophone: A propos des 15 civils tué par l'armée à "Small Babanki"

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer