Afrique

RCA : Comment Gouvernement et Groupes armés envisagent la paix

Des pourparlers de paix entre le gouvernement de la République Centrafricaine et les groupes armés rebelles se tiendraient le 24 Janvier 2019 dans la capitale Soudanaise, Khartoum.

A l’initiative de l’Union Africaine, cette annonce a été faite par le président Faustin Archange-Touadera, lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 9 janvier 2019 à Bangui. Ceci après une rencontre effectué avec une délégation de haut niveau de l’ONU. Sans omettre la présence de l’Union Africaine et certains pays de la région en visite de 72 heures dans cet autre Etat d’Afrique Centrale. A en croire le porte-parole de la présidence, Albert Mekpome, « cette rencontre attendue depuis près de trois ans aura autour de la table, des représentants des deux parties. Notamment celle du gouvernement et celle des groupes armés. » Parmi ces groupes armés, 14 vont à l’encontre de la constitution Centrafricaine et ne respectent pas les recommandations du Forum National de mai 2015 à Bangui.

En outre, M. Albert a ajouté qu’ « à l’issu de cette rencontre prévue à Khartoum, les deux parties convoquées devraient procéder à la signature finale des documents dans la capitale centrafricaine. » Toutefois, il faut dire que la métropole Soudanaise a été retenue en raison de sa proximité avec les régions Nord – Est de la RCA, contrôlée à 99% par les groupes d’armés de l’ex-Seleka. Chose qui faciliterait le déplacement des chefs rebelles. Rappelons que dans cette République, sept accords de paix ont été signés depuis le début de la crise en 2012. Mais aucun n’a réellement mené au retour de stabilité en Centrafrique.

HALID MAMA, 237online.com

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer