Personnel de l’Etat : 20 428 agents publics ne se sont pas fait recenser – 237online.com
Economie

Personnel de l’Etat : 20 428 agents publics ne se sont pas fait recenser

Le bilan du comptage physique des fonctionnaires a été présenté hier lors du dernier conseil de cabinet de 2018.

L’opération de comptage physique des personnels de l’État était à l’ordre du jour du conseil de cabinet tenu hier jeudi 27 décembre, le dernier de l’année, dans les services du Premier ministre. Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze en a fait un bilan, d’où il ressort que sur 310 786 agents publics ciblés par l’opération, 285 092 ont été effectivement recensés. « 20 428 agents publics ne se sont pas fait recenser », note le communiqué final signé du Secrétaire général des services du Premier ministre, Magloire Séraphin Fouda.

Le traitement des données a aussi révélé que 4621 agents ont vu leurs dossiers invalidés pour diverses irrégularités. On note aussi que 645 agents publics déclarés décédés par les institutions bancaires et les postes comptables ont immédiatement été suspendus du fichier solde de l’État. L’opération a également permis de suspendre de solde 2732 pensionnés ou chefs traditionnels décédés.
Le ministre des Finances a aussi chiffré le gain engrangé par le trésor public qu’il évalue à la somme de 394,7 millions FCfa par mois c’est-à-dire 4,7 milliards FCFA par an. Louis Paul Motaze suggère en perspectives « le renforcement du dispositif de gestion des ressources humaines de l’État, en
particulier le cadre réglementaire en matière disciplinaire ainsi que l’intégration de la biométrie dans la mise en oeuvre de la deuxième phase du Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’État et de la solde (Sigipes ll).

Les agents publics non recensés et ceux dont le recensement a été invalidé soit environ 25 000 personnes sont toujours attendus au ministère des
Finances pour clarifier leur situation. Ils ont percu leur paie des mois d’octobre, novembre et décembre, uniquement par bon de caisse à Yaoundé.
La deuxème phase, baptisée phase de précontentieux, cible particulièrement ces 25 000 agents et permettra non seulement aux retardataires de se rattraper, mais aussi, et surtout, de mettre en difficulté les agents de l’Etat continuant à émarger au fichier solde, bien qu’absents de leurs postes et vivant désormais à l’étranger. Mais, qui avaient pu, par diverses manœuvres, se faire recenser lors de l’opération de comptage physique d’avril 2018.

L’opération de comptage physique des personnels de l’État a été instruite par circulaire du président de la République sur la préparation du budget de l’État pour l’exercice 2018. La première phase a consisté en la collecte des données sur toute l’étendue du territoire en collaboration avec la police des frontières entre le 20 avril et le 10 juillet dernier.

Commenter avec facebook

Source
Claude Tadjon
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer