Société

Paix et de la sécurité dans la sous-région : le MINJEC reçoit une délégation des Nations Unies et de la Commission du Bassin du Lac Tchad

Elle est venue s’entretenir avec le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou, sur l’octroi d’un soutien aux Etats membres du Bassin de Lac Tchad ainsi qu’aux organisations membres de la sous-région, impliqués dans la préservation de la paix et de la sécurité. Il s’agit en fait de l’implémentation et la mise en œuvre de la résolution 2349 (2017) du Conseil de Sécurité.

Pour mémoire, le 3ème forum des gouverneurs du bassin du lac Tchad, qui s’est tenu au Cameroun le 4 octobre 2021, a réaffirmé la nécessité pour les participant d’harmoniser leurs efforts afin de faire face à un certain nombre de défi parmi lesquels ceux relevant de l’aspect socio-économique et sécuritaire qui minent la sous-région. En tout état de cause, la mission onusienne s’inscrit dans le cadre des résolutions dudit forum.

Cette rencontre a permis au MINJEC de présenter à ses hôtes les projets du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, tout en mettant l’accent sur ceux en charge de la promotion de la paix et de la sécurité.

François Louceny Fall, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale, a pour sa part donné les grandes lignes de cette visite, à savoir : Réaffirmer le soutien de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et de l’Union Européenne (UA) aux Etats membres du Bassin du Lac Tchad dans la lutte contre le terrorisme et entreprendre un plaidoyer de haut niveau auprès des autorités nationales pour maintenir la paix et la sécurité entre autres. « Il est important dit-il, de promouvoir la paix dans le Bassin du Lac Tchad. Boko Haram a envahi la sous-région et il est nécessaire que les deux sous-régions travaillent main dans la main. La lutte contre les groupes violents extrémistes ne concerne pas seulement les militaires, elle concerne également le grand public et ensemble nous pouvons jouer un rôle vital pour éradiquer les menaces… »

Même son de cloche pour le Représentant spécial de SG des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mahamat Saleh Annadif : « cette initiative est un effort conjoint qui doit être considéré comme préalable. Après avoir écouté le MINJEC, j’ai l’impression que la lutte contre l’extrémisme violent laisse beaucoup à désirer, la raison étant que la plus grande partie de la tâche est laissée entre les mains des militaires. Il est nécessaire de sensibiliser les gens afin qu’ils sachent ce que l’on attend d’eux en matière de construction de la paix et de sécurité… Il est important que les partenaires mutualisent leurs efforts et vulgarisent leurs actions pour que la paix règne dans le Bassin du Lac Tchad… »

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k