OTAN : Les préoccupations de la Turquie pourraient être levées (Finlande)

Finlande et Suede OTAN

Les préoccupations de la Turquie concernant l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan peuvent être levées, a annoncé vendredi Pekka Haavisto, ministre finlandais des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue américain Antony Blinken.

« Nous estimons qu’il est possible de résoudre les problèmes soulevés par la Turquie », a-t-il souligné.

« Nous prenons au sérieux les préoccupations de tous les membres de l’Otan », a-t-il indiqué en ajoutant que la Finlande menait actuellement « un dialogue ouvert, direct et constructif » avec la Turquie « afin d’élucider toutes les questions ».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré le 18 mai qu’Ankara ne soutiendrait pas l’admission de la Suède et de la Finlande dans l’Otan tant qu’elles n’auront pas déterminé leur attitude à l’égard des organisations terroristes, en particulier le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), que la Turquie considère comme telle. Il a fait une déclaration similaire le 16 mai, notant qu’il s’opposait à l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan en raison du refus de ces pays d’extrader vers la Turquie des personnes impliquées dans les activités du PKK. Cependant, le 21 mai, Erdogan a ajouté que la Turquie soutiendrait l’entrée de la Suède et de la Finlande si Stockholm et Helsinki montraient clairement leur solidarité avec Ankara pour ses problèmes de sécurité.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *