Politique

Municipales 2020 à Dimako: Le maire Ebongue Ebongue Onésine chassé du conseil

Il a été déchu par les siens lors de la commission communale de présélection des conseillers municipaux et, vient d’introduire une requête au conseil constitutionnel contre son parti.

Le maire sortant de la Commune de Dimako a décidé de trainé son parti devant cette institution républicaine en défiant la discipline de son parti politique, le rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). En effet, le maire sortant a été vomi par la base militante lors du processus de présélection des conseillers municipaux investis par le parti du flambeau. Dans la liste des 25 conseillers municipaux investis par le RDPC et rendu public par l’organe en charge des élections au Cameroun (Elecam), son nom ne figure nul part, il est désormais l’ombre de lui-même. L’homme est actuellement dans tous ses états. Que s’est-il passé pour que son nom soit invisible dans la liste publiée par Elecam pour le compte de la commune qu’il a hérité suite au décès de Mongui Sossomba Janvier à Dimako.

Lire aussi
Cameroun: Roméo Dika annonce un sit-in le 24 janvier pour réclamer ses 90 millions

Inconsolable, il a donc introduit une requête auprès du Conseil Constitutionnel. Qu’est-ce qui n’a pas marché?

Paie-t-il le prix de l’opacité dans la gestion ô combien calamiteuse de la Commune de Dimako durant son court séjour comme exécutif ? Bien malin qui donnera la première réponse.

Au sujet de sa requête, obtiendra-t-il gain de cause au Conseil constitutionnel face à la machine politique qu’on appelle RDPC ? Seul le contentieux nous le dira.

Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. Rectificatif il ne s’agit pas de la volonté de la base mais une cabale contre celui là même donc la base à décider qui soit son véritable dirigeant. Nous à Dimako sommes derrière notre mairie et nous voulons que le RDPC et son président national que nous avons toujours soutenu rétablisse vite la justice pour la paix de notre Dimako. La commission communale de présélection est parti de Dimako avec une liste consensuel comprennent douze et treize mais nous sommes tous choqué de voir une liste que elecam à publier sans même le de la représentante de la chefferie supérieure de Dimako.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer