Moscou n’exclut pas la réouverture de sa représentation diplomatique auprès de l’Otan

Alexandre Grouchko

La Russie n’exclut pas la réouverture de sa représentation diplomatique auprès de l’Otan si l’Alliance changeait d’approche en matière de sécurité commune. C’est ce qu’a déclaré mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion du Conseil Otan-Russie.

« Si l’Otan se retourne et prend une voie qui lui permettra de participer à un effort collectif pour le renforcement de la sécurité qui ne se baserait pas sur les principes sur lesquels l’Otan s’efforce de les construire aujourd’hui, je n’exclus pas que notre présence diplomatique ici puisse être rétablie », a déclaré le vice-ministre.

Il a rappelé que la suspension de la présence diplomatique russe a été le résultat d’actions hostiles de la part des pays de l’Otan. « Si les membres de l’Otan continuent de dire qu’ils n’ont pas d’intentions hostiles envers la Russie, qu’ils veulent construire des relations de coopération, d’entente mutuelle avec la Fédération de Russie, ils doivent être intéressés à qu’il y ait plus de diplomates russes », a continué M. Grouchko. « Car, comme vous le savez, les diplomates sont payés pour informer objectivement leur capitale de ce qui se passe ici ».

Dans le même temps, le vice-ministre a souligné que la Russie « ne laisserait personne lui dicter le type de présence qu’il devrait y avoir ». « Notre représentation a été soumise à plusieurs reprises à une réduction artificielle: d’abord à 30 personnes, puis à 20, ensuite 8 personnes ont été déclarées sans aucun fondement comme des officiers du renseignement. L’effectif total de la mission, y compris les militaires et les techniciens, a été fixé à 10 personnes, ce qui est absolument inacceptable », a fait savoir le vice-ministre des Affaires étrangères.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *