Mondial féminin 2019 [Cameroun vs Canada] : les Lionnes indomptables misent sur un collectif stable – 237online.com
Sport

Mondial féminin 2019 [Cameroun vs Canada] : les Lionnes indomptables misent sur un collectif stable

La sélection camerounaise affronte les Canucks mardi soir à Montpellier à l’occasion de leur premier match du tournoi.

La plupart des joueuses camerounaises faisait partie de l’expédition 2015 il y a quatre ans au … Canada.
Les Lionnes indomptables du Cameroun descendent dans l’arène mardi soir face au Canada au stade de la Mosson, pour le compte de leur entrée en lice dans la compétition. Le Cameroun, 46e au classement Fifa féminin, va forcément comme l’outsider dans ce match contre la 5e nation au ranking mondial. Mais les Camerounaises, qui sont à leur deuxième participation consécutive en Coupe du monde, n’iront pas en victimes résignées dans cette première sortie, après que l’Afrique du Sud et le Nigeria aient loupé le coche d’entrée. Les Lionnes avaient crevé le petit écran en 2015 au Canada, et quatre ans, elles ont acquis plus de maturité et espèrent faire mieux.

«Le groupe a gardé ses anciennes joueuses de l’édition 2015, et c’est déjà un atout. Sur le plan collectif, ce sont des filles qui se connaissent. C’est un groupe qui a commencé depuis 2010, et j’étais préparateur physique pendant cette période. Donc, c’est un groupe que je maitrise bien», a confié le sélectionneur camerounais Alain Djeumfa, dimanche en conférence de presse d’avant-match. Ce dernier a été promu au poste d’entraineur au mois de janvier dernier. Mais il connait parfaitement la maison, puisqu’il était préparateur physique de l’équipe pendant l’expédition canadienne.

Enganamouit très juste, Abam forfait

Sur les 23 joueuses camerounaises, 14 ont pris part au dernier mondial, où le Cameroun avait réussi l’exploit de passer le premier tour. Quatre ans après, les ambitions sont intactes, sinon revues à la hausse. «Le plus important, c’est de pouvoir atteindre le niveau d’il y a quatre ans, et par la suite on verra», rêve Alain Djeumfa. Il faudra donc négocier une meilleure entrée dans la compétition face au Canada, qui a fait une assez bonne préparation, ponctuée par 5 matchs, 4 victoires et un nul. Pas de quoi faire douter les Lionnes selon la capitaine Christine Manie, qui « pense que ça sera un match très ouvert, et très tactique aussi. C’est vrai un défi parce que l’équipe du Canada est l’une des meilleures au monde».

Les Lionnes ne pourront pas compter sur leurs deux avant-centrales, Gaëlle Enganamouit, convalescente, et Michaëla Abam, blessé aux adducteurs lors du stage d’acclimatation en Espagne. Madeleine Ngono Mani et Géneviève Ngo Mbleck qui trainaient quelques bobos depuis le départ de Yaoundé, vont beaucoup mieux et sont désormais opérationnelles.

L’inusable Christine Margaret

Les Canucks sont emmenées par la redoutable Christine Margaret Sinclair. La capitaine canadienne, 35 ans, disputera sa cinquième coupe du monde en France. Elle est la principale arme offensive de la sélection canadienne, et aussi la joueuse la plus capée du Canada. En 16 années passées en sélection, elle totalise 259 capes et a inscrit 168 buts toutes compétitions confondues.

Commenter avec facebook

Source
africafootunited.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer