Société

Minette Libong Lii Likeng met en exergue l’action du Cameroun pour lutter contre la cybercriminalité

Au cours du point de presse conjoint donné le lundi 13 juillet à Yaoundé par le Ministre de la Communication, et son homologue des Postes et Télécommunication, cette dernière s’est beaucoup plus appesanti sur les risques et les sanctions encourues par les adeptes de la cybercriminalité.

Après un cours magistral sur les réseaux sociaux, leurs avantages et leurs inconvénients, la Ministre des Poste et Télécommunication Mme Minette Libong Lii Likeng a relevé l’action que mène le gouvernement pour lutter contre la cybercriminalité. En somme il s’agit d’une action adossée sur deux pôles à savoir le plan stratégique gouvernemental ainsi que le plan opérationnel du gouvernement.

Au regard de l’utilisation de plus en plus récurrente des réseaux sociaux pour la dépravation et la radicalisation, ainsi que les conséquences désastreuses qui en découle, le gouvernement a engagé un programme global permettant de prévenir, de suivre, de surveiller et de sanctionner les dérives criminelles dans l’utilisation des plates formes numériques.

Lire aussi
Cameroun: Voici les résultats de l'ENAM 2020 (Admissibilités)

D’après le Ministre des Postes et Télécommunication Minette Libong Lii Likeng, ce que recherche le gouvernement c’est d’assurer l’intégrité des activités dans le cyber espace, en luttant notamment contre la cyber-délinquance à travers une prise de conscience généralisée, et l’action de tous les acteurs de la société. Sur le plan stratégique, un document de politique nationale de cyber-sécurité a été élaboré, et les aspects relatifs aux réseaux sociaux y sont traités. Sur le plan opérationnel, un programme de promotion de l’utilisation responsable des réseaux sociaux est engagé depuis quelques années. Dans ce cadre, de nombreux actions ont été menées.

Il s’agit entre autres, de l’opération de sensibilisation des jeunes à travers les camps et autres rencontres, afin d’informer le public, sur les sanctions pénales encourues. En cas d’émission ou de propagation de nouvelles fausses ou mensongères, aux moyens des réseaux sociaux.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page