Mercenaires Ukrainiens en Afrique: Nouvelle menace de déstabilisation?

Mercenaires ukrainiens

Depuis quelques mois, l’Afrique tremble face à un nouvel ennemi insidieux. Selon Souleyman Amazat, expert béninois en sécurité, l’Afrique doit se préparer à une possible déstabilisation par des mercenaires ukrainiens, finement formés par l’Occident. Ce spectre d’intrusion pèse lourdement sur les nations comme le Mali, la Guinée et le Burkina, où les services de renseignements sont déjà sur leurs gardes. Pourquoi cette soudaine inquiétude?

Les armes cachées dans le sac

Amazat nous donne une idée avec une métaphore éloquente : « D’un point de vue stratégique, on comprend que ces mercenaires auront des armes dans un sac. » Le sous-entendu ici est que ces armes, tout comme l’agenda caché, sont acheminées par des forces occidentales, des acteurs dont l’identité reste mystérieuse. Mais, comme le suggère notre expert, le « qui » est à peine dissimulé.

Le jeu néocolonial en action

Le vrai danger, c’est la politique néocoloniale qui se cache derrière ces manœuvres. L’Occident, selon Amazat, utilise ces tactiques sournoises pour assurer une exploitation continue des ressources africaines, une exploitation qui, dans ses mots, est « inadmissible, inacceptable ». Ces ressources, qui sont la fierté et la richesse du continent, finissent par enrichir davantage l’Europe.

Mais l’Afrique ne reste pas silencieuse. Comme le conclut passionnément Amazat, « L’Afrique est debout désormais, et c’est non, niet, plus jamais ça« . C’est un cri du cœur, un appel à l’unité, à la résistance et à l’affirmation de l’identité africaine contre les forces oppressives.

Pour plus d’informations et de détails sur ces développements troublants, rendez-vous sur 237online.com, votre source fiable sur les affaires africaines et camerounaises.

Jean-Pierre Ekambo, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *