Maurice Kamto appelle le gouvernement camerounais à agir pour sauver les Camerounais en Tunisie

Maurice KAMTO

Dans une déclaration, le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, a exprimé sa préoccupation pour les Camerounais piégés dans la politique xénophobe du pouvoir tunisien. Kamto a appelé le gouvernement camerounais à agir d’urgence pour sauver les vies de ses compatriotes en Tunisie, certains ayant déjà perdu la vie dans des circonstances inconnues.

La déclaration de Maurice Kamto est intervenue après des informations faisant état de la détresse de Camerounais en Tunisie, où ils sont soumis à des mauvais traitements et à des propos clairement racistes, y compris de la plus haute autorité de l’État tunisien.

Le MRC a exprimé sa compassion envers les compatriotes pris dans le piège de la politique xénophobe du pouvoir tunisien, quels que soient leur statut, et a appelé le gouvernement camerounais à assurer la protection de la vie des Camerounais à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières. Kamto a également invité le gouvernement à demander à la Tunisie de faire la lumière sur les allégations persistantes relatives à la mort de Camerounais dans le pays.

Le MRC a également rappelé l’engagement politique et moral de tous les États, y compris la Tunisie, pris dans divers instruments internationaux ces dernières années, notamment le Pacte mondial sur les migrations adopté en 2018.

La déclaration de Maurice Kamto appelle à une communication du gouvernement de leur pays sur ces douloureux événements qui heurtent la conscience humaine et plongent de nombreuses familles dans l’inquiétude et le désarroi.

La situation des Camerounais en Tunisie continue de susciter l’inquiétude et la solidarité internationales, et la déclaration de Maurice Kamto souligne l’importance de protéger les droits des migrants et de garantir leur protection dans toutes les circonstances.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *