L’UE envisage l’achat centralisé et urgent de gaz à la Russie

Gazprom

Les États membres de l’Union européenne envisagent la possibilité d’acheter de manière urgente et centralisée du gaz à la Russie afin de s’assurer les prix les plus avantageux.

C’est ce qu’a rapporté lundi, le journal The Daily Telegraph citant des sources au sein de l’UE.

Selon le journal, il pourrait s’agir d’un système similaire à celui utilisé pour l’achat centralisé des vaccins contre le Covid-19 par Bruxelles. À l’époque, la Commission européenne avait mené des négociations au nom de tous les pays de l’UE, ce qui, selon elle, avait permis d’assurer un prix plus avantageux. Les sources du journal ont noté que dans le cas du gaz, c’était l’une des possibilités discutées par les responsables européens.

Dans une interview publiée lundi par le journal espagnol El Pais, le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, a supposé que l’Europe aurait probablement besoin de plus de gaz russe que convenu. Il a rappelé que les autorités espagnoles avaient proposé que les autorités européennes négocient les achats de gaz au nom de tous les États membres, plutôt que chaque pays le fasse seul, comme c’est le cas actuellement.

Après avoir battu un nouveau record historique le 6 octobre, en dépassant 1.900 dollars pour 1.000m3, le prix du gaz a entamé une baisse rapide. Au moment de la clôture, l’indice avait perdu 50% de sa valeur. À l’ouverture des marchés, le jeudi 7 octobre, le prix du gaz est passé sous la barre des 1.000 dollars pour 1.000 mètres cubes. La forte volatilité des prix sur le marché européen du gaz est due, entre autres, au faible taux de remplissage des stocks de gaz avant l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *