Les perquisitions chez l’homme d’affaires russe Oleg Deripaska sont une tentative de répandre la « fable sur l’ingérence des Russes »

Oleg Deripaska

L’homme d’affaires Oleg Deripaska a qualifié mercredi la situation autour des perquisitions dans les maisons de ses proches aux États-Unis de nouvelle tentative pour répandre la « fable sur l’ingérence des Russes » dans l’élection présidentielle américaine de 2016. C’est ce que l’homme d’affaires a fait savoir sur sa chaine Telegram.

« En observant tout ce qui se passe en Amérique, je ne cesserai de m’étonner de la stupidité d’une partie de l’establishment américain qui continue de s’acharner sur le rôle présumé des Russes dans la présidentielle américaine de 2016 », a-t-il écrit.

Il est temps, a souligné l’homme d’affaires, de reconnaître le fait évident que la victoire de Donald Trump a été aidée par des « imbéciles de Washington », dont leurs propres électeurs en avaient tellement marre qu’ils étaient prêts à voter « pour un personnage d’opérette, mais pas pour des membres corrompus du clan Clinton ».

L’homme d’affaires a également demandé si les agents du FBI avaient « consommé de la confiture pourrie et de quelques bouteilles de vodka » qu’ils avaient trouvées dans les maisons abandonnées de ses proches.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *