Afrique

Les forces étrangères ne doivent pas empêcher les contacts de l’armée malienne avec l’ONU

La présence des forces étrangères au Mali ne devrait pas empêcher l’armée de ce pays de coopérer avec la mission de stabilisation de l’ONU. C’est ce qu’a déclaré vendredi le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors d’une conférence de presse.

On lui a demandé de commenter les informations sur l’implication présumée de la société militaire privée russe dans une opération sur le territoire malien.

« Nous devons vraiment créer les conditions du dialogue dans le pays », a-t-il indiqué. « C’est une décision souveraine du gouvernement malien de coopérer avec une telle organisation. La seule chose que nous souhaitons est que cet engagement ne crée pas de difficultés pour une coopération efficace entre la mission de stabilisation de l’ONU et l’armée malienne », a noté Antonio Guterres.

« Bien sûr, nous voulons également le plein respect des droits de l’homme, du droit humanitaire international », a-t-il souligné.

Armée malienne

Comme l’avait auparavant déclaré le représentant permanent de la Russie au sein de l’ONU, Vassili Nebenzia, l’hystérie liée à la présence présumée de la société militaire privée russe au Mali était un exemple de deux poids et deux mesures, car l’Occident avait monopolisé le marché de ces services.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page