Le texte de la déclaration finale de la conférence de Glasgow est prêt

Davos

Les délégués de près de 200 pays participant à la 26e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26) se sont mis d’accord sur le texte des documents finaux du forum avec un jour de retard. C’est ce qu’a déclaré samedi soir Alok Sharma, président de la COP26 et membre du cabinet des ministres britannique.

« Je m’excuse devant de tous les délégués pour la façon dont le processus s’est déroulé et je regrette profondément [les changements de dernière minute apportés au texte de la déclaration finale]. Je comprends la forte déception mais, comme vous l’avez également souligné, qu’il était vital de protéger ce paquet [de la menace de non-approbation] », a-t-il déclaré, avant d’approuver les dernières modifications apportées au texte de la déclaration, qui contient des formules moins sévères sur le charbon et les combustibles fossiles que dans le projet de l’accord.

Comme indiqué dans le texte adopté, les pays s’engagent à accroître leurs efforts « pour réduire la consommation d’énergies basées sur le charbon et refuser progressivement les subventions inefficaces aux combustibles fossiles « . Le charbon est utilisé dans les centrales électriques qui ne sont pas équipées de technologies de capture et de séquestration du carbone, qui ne font qu’apparaître. L’Inde a insisté sur une telle formulation, soulignant sa dépendance du charbon.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *