Le secrétaire général de l’ONU exhorté à fournir les Talibans en liquidités

Guterres Antonio

Le secrétaire général des Nations Unis, António Guterres, a appelé la communauté internationale à fournir en liquidités l’économie afghane pour éviter son effondrement.

« Nous devons trouver des moyens de faire fonctionner à nouveau l’économie [de l’Afghanistan]. Nous pouvons le faire sans violer le droit international, a-t-il déclaré lundi aux journalistes. Nous devons trouver des opportunités, afin de créer les conditions permettant aux professionnels et aux civils afghans de continuer à travailler. J’exhorte la communauté internationale à prendre des mesures et à fournir en liquidités l’économie afghane pour éviter son effondrement.

M. Guterres a déclaré qu’il était nécessaire de fournir des liquidités. « Nous devons injecter des liquidités dans l’économie. Je ne dis pas que je demande à la communauté internationale de donner de l’argent aux talibans ou aux autorités actuelles. Non. Nous devons faire en sorte que l’économie fonctionne à nouveau ».

Interrogé sur le prochain sommet urgent du G20 sur l’Afghanistan qui se tiendra le 12 octobre, le secrétaire général a estimé que la communauté internationale était lente à réagir quant à la situation économique de ce pays. « Mais je suis certain qu’il existe un consensus au sein de la communauté internationale sur l’aide humanitaire. […] Mais pour ce qui est de fournir en liquidités l’économie afghane, je pense que la communauté internationale avance très lentement », a évoqué M. Guterres.

D’après lui, si une aide à l’Afghanistan n’était pas fournie, les réseaux terroristes et autres réseaux criminels, ainsi que le trafic de drogue, pourraient intensifier leurs activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *