Le patriarcat d’Alexandrie dénonce la progression de Moscou en Afrique

Patriarcat d'Alexandrie

Le Synode de l’Église orthodoxe d’Alexandrie, qui s’était réuni du 10 au 12 janvier, a qualifié de « coup non-fraternel » la décision du Synode de l’Église orthodoxe russe de former son exarchat en Afrique. C’est ce qu’indique un communiqué du patriarcat d’Alexandrie, publié suite à la séance du Synode.

Ainsi, le Synode a débattu « d’un grand nombre de paramètres sociaux diversifiés de l’invasion anticanonique et anticléricale du patriarcat russe » visant à former de nouvelles « entités cléricales en Afrique », et a protesté contre les actions du patriarcat de Moscou, qui constituaient « l’achat du clergé traditionnel » du patriarcat d’Alexandrie et un « coup non-fraternel » de la part des coreligionnaires russes.

« Ces méthodes perturbent grossièrement et pour toujours la nature de notre foi orthodoxe, notamment dans le domaine très sensible de la mission sacrée en Afrique », estime le patriarcat d’Alexandrie. Pour cette raison, le Synode a décidé d’informer le patriarcat de Constantinople sur les « répercussions des actions visibles et invisibles des responsables de l’Église russe » pour les chrétiens africains. Qui plus est, il envisage d’adopter immédiatement des punitions prévues par les normes de l’Église contre les transgresseurs, précise le communiqué.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *