International

Le parti chrétien libanais rejette les accusations de provoquer une guerre civile

Le chef du parti chrétien d’opposition Forces Libanaises (FL) Samir Geagea a rejette samedi les accusations d’intention de provoquer une guerre civile dans le pays.

Les fausses accusations que les FL a préparé d’avance une attaque contre les manifestants pacifiques à Beyrouth sont infondées et fabriqués », a-t-il dit dans une interview à la station de radio Sawtlebnan. Le politicien chrétien a noté que l’armée libanaise avait arrêté les tireurs d’embuscade qui avaient ouvert le feu jeudi sur les toits des immeubles.

Pour rappel, une fusillade a éclaté à Beyrouth jeudi dernier lors de manifestations des partis politiques chiites mécontents de l’enquête sur l’attentat au port maritime de 2020. Selon des témoins oculaires, les troubles ont été déclenchés par des tireurs d’élite non identifiés tirant depuis des toits. Au moins six personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées. L’armée libanaise a déployé des véhicules blindés dans la ville et a menacé de tirer à vue sur quiconque sortirait avec une arme.

Le 15 octobre a été décrété jour de deuil en mémoire des sept victimes de la fusillade. Selon le ministère libanais de l’Intérieur, plus de 30 blessés ont été répertoriés, et certains d’entre eux sont dans un état grave.

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k