Politique

Le MINPMEESA en audience avec le Directeur Régional de l’UNESCO et le représentant résident du PNUD

La première audience a été accordée ce 07 juillet 2022 par le Ministre des PME, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat Achille BASSILEKIN III à Paul Raymond COUSTERE, Directeur Régional et Représentant pour l’Afrique Centrale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement et de la matérialisation de la Coopération engagée avec cette institution internationale et a permis précisément d’envisager la mise en place du groupe de travail convenu à l’occasion de l’audience du 16 mars 2022, et de conclure le plan d’action conjoint MINPMEESA-UNESCO. Ledit plan inclue le volet entrepreneuriat des jeunes et des femmes et la création d’entreprises dans les différents programmes/projets de promotion de la paix et de la résilience des sociétés promus par l’UNESCO au Cameroun.

Il faut noter que la promotion de l’entrepreneuriat, au centre des missions du MINPMEESA, occupe une place essentielle dans les activités de l’UNESCO, notamment pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui interpellent toutes les agences du Système des Nations Unies. Il s’agit en particulier de l’ODD 1 relatif à l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes ; de l’ODD 2 lié à l’élimination de la faim et à promotion de l’agriculture durable ; l’ODD 8 sur la promotion de la croissance économique, du plein emploi et du travail décent ; et de l’ODD 9 relatif à la promotion de l’industrialisation et de l’innovation.

Lire aussi
Cameroun : Les réunions et manifestations publiques désormais interdites dans le centre

Au cœur des priorités de l’UNESCO, figurent également des préoccupations qui interpellent le MINPMEESA. Il s’agit entre autres de la promotion de l’économie verte, la digitalisation d’entreprises et le soutien aux industries créatives. Aussi, bon grand nombre de programmes/projets de l’UNESCO qui sont mis en œuvre au Cameroun, touchent le secteur des PMEESA et intègrent le volet entrepreneuriat. C’est notamment le cas du programme « RESILIART » qui vise à soutenir la résilience des artistes à travers le renforcement des capacités et l’appui financier ; et du programme « Circuits Patrimoniaux » qui vise à identifier un projet pilote par aire culturelle dans l’optique de favoriser l’émergence d’entreprises résilientes. De même, l’UNESCO sollicite l’expertise du MINPMEESA pour le développement des compétences entrepreneuriales dans les autres pays de la sous-région Afrique Centrale.

La seconde audience, accordée à Jean-Luc STALON, Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), vise à renforcer la coopération entre les deux parties. Elle a ainsi permis aux deux personnalités de se pencher sur deux questions. Tout d’abord, travailler ensemble pour mettre en place un cadre incitatif favorable au développement des PME et des start-up dans le sens de la légalisation, la certification et la normalisation de leurs produits, de même qu’au développement de l’agriculture. Ensuite, les deux personnalités ont réfléchi dans le sens d’apporter un appui financier et social aux PME impactées par la Covid-19.

Lire aussi
Cameroun - Couverture santé : 109 738 FCfa de prime annuelle par personne

Rappelons que le PNUD à travers son Programme Pays 2022-2026, a fait du financement et du renforcement des capacités des acteurs de l’écosystème entrepreneurial camerounais sa priorité. De manière spécifique, pour l’année 2022, le PNUD prévoit de capitaliser sur les succès antérieurs pour accroître la résilience, autonomiser les femmes et les jeunes, et renforcer la cohésion sociale dans le pays.

Au regard de ses priorités, le PNUD soutiendra les PME et les petits et moyens investisseurs (PMI) qui contribuent à l’expansion des industries locales et à la création d’emplois. Il s’appuiera à cet effet sur les structures de soutien gouvernementales, les pépinières d’entreprises, le secteur privé et les universités afin d’assurer la durabilité des interventions.

De l’avis du Ministre en charge des PME, Achille BASSILEKIN III, l’accompagnement des deux partenaires permettra non seulement de soutenir l’entrepreneuriat des femmes, des jeunes et la création d’entreprises mais également de favoriser la résilience en cas de force majeure et la compétitivité des entreprises. Un groupe de travail conjoint permettra de trouver les modalités et le planning de mise en œuvre de la collaboration, a-t-il ajouté.

Lire aussi
Résultat du test de coronavirus désormais obligatoire pour entrer au Cameroun

Au terme des audiences, les deux hôtes ont salué le dynamisme de Monsieur le Ministre des PMEESA, surtout son adresse dans la prise en considération des préoccupations relatives à son secteur d’activité.

Daniel Richard NDIEH / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page