Le ministère français de la Défense se penche sur le problème du manque de munitions

stocks de munitions

Le sujet des stocks de munitions et de pièces de rechange est un « point de difficulté » de l’armée française, estime Joël Barre, délégué général à l’armement (DGA). C’est ce qu’il a déclaré dans le cadre d’une audition au Sénat, le 4 mai, dont le compte rendu publié récemment est cité par Le Monde.

Le sujet des stocks de munitions et de pièces de rechange est considéré par M. Barre comme l’un des deux points de difficulté sur lesquels il faut continuer à progresser, « à la lumière des perspectives de conflits de haute intensité ». L’autre sujet qu’il a abordé devant les parlementaires concerne le maintien en condition opérationnelle des équipements, c’est-à-dire leur disponibilité, notamment des avions de chasse. Selon les informations relayées par le journal, une première analyse de cette gestion des stocks a eu lieu, le 7 avril, dans le cadre d’un comité directeur où plusieurs actions ont été décidées.

Au cours de son audition, le DGA n’a pas fait de lien direct entre la quantité limitée des livraisons d’armes françaises à l’Ukraine et ce problème de stocks.

D’après Joël Barre, la raison du problème réside dans une production lente qui ne peut pas être accélérée, étant donné que l’industrie dépend des fournisseurs et des matières premières étrangers. Cependant, à son avis, la situation en France n’est pas catastrophique.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *