Actualité

Le e-commerce était le sujet majeur de la conférence internationale sur les guichets uniques

Libérer le potentiel du commerce électronique et optimiser la chaîne logistique internationale dans les pays en développement »,tel est le thème de la conférence internationale sur les guichets uniques qui se tient en ce moment au palais des congrès de Yaoundé au Cameroun.

Sous le très haut patronage de président de la République du Cameroun, la 7ème édition de la conférence internationale sur les guichets uniques se tient à Yaoundé depuis le 16 et se terminera le 19 septembre prochain. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont placé les débats sous le thème du commerce électronique. Il était donc évident de voir certains acteurs comme Jumia présent à ces discussions.

Le mardi 17 septembre était la journée clé de cet évènement majeur. En plus du discours du ministre du commerce, représentant personnel du Chef de l’Etat qui a insisté sur les opportunités à saisir dans ce large secteur d’activité, il y avait une table ronde autour du sujet: “Comment capitaliser dans ce secteur qui tarde à décoller en Afrique”. Plusieurs experts ont été conviés pour animer ce panel notamment Jean Kizito Kabanguka, Directeur de la division Transport & Logistique à la BAD, Isidore Biyiha, Président du Comité Exécutif de l’Alliance africaine pour le commerce électronique (AACE) et Fredrick Omamo, Expert en intégration opérationnelle du e-commerce et membre de l’Union Postal Universel (UPU). Tous ont été unanimes quant aux différents problèmes du continent.

Monsieur Kabanguka pose le problème de l’intégration régionale qui tarde à être effectif et il pense que c’est un élément clé du commerce entre les pays. Tout comme lui, le président de l’AACE souligne deux problèmes majeurs: Le manque d’infrastructures fiables et une insuffisance d’acteurs pour animer les différents secteurs. Mais avant eux et dans son propos liminaire, le ministre du commerce du Cameroun, Luc Magloire Antagana Mebarra, à quant à lui mentionné que les indicateurs sont au vert pour son pays et que dans quelques jours, une stratégie nationale sur le commerce électronique allait être présenté à l’ensemble des acteurs.

Monsieur Koné Dowogonan, Directeur Général de Jumia était également présent à cette table ronde. Il a été tout d’abord invité à présenter son activité ainsi que tous les leviers de son succès. “Nous nous sommes adapté aux réalités du continent en proposant des solutions simples comme le paiement à la réception de la commande ou encore l’acheminement des produits vers des boutiques que nous avons appelé des points relais” a-t-il déclaré.

A la question de savoir si le continent était capable de rattraper son retard, le directeur est formel “Oui sans hésité. Si on regarde les chiffres sur le taux de pénétration internet ou d’achat en ligne, on se rend compte qu’il y a une croissance certaine”, disait-il avant de conclure que “La croissance dans le secteur du commerce électronique est très différente des autres secteurs. Il y a beaucoup d’investissement dans le marketing, la logistique, le commercial, etc. C’est lorsque vous avez réussi à asseoir tous ces leviers que vous pouvez prétendre à la rentabilité”. Pour lui, les opportunités sont nombreuses et il faut les saisir. Il demande par exemple à l’Etat d’accompagner les acteurs dans la sensibilisation mais également dans le développement des infrastructures.

Cette conférence internationale est organisée chaque année dans l’un des pays membres de l’AACE. Il se présente donc comme un cadre privilégié pour les échanges sur la facilitation du commerce mondial. L’évènement rassemble des acteurs transfrontaliers nationaux et internationaux, des opérateurs ainsi que les gouvernements autour de thèmes spécifiques.

Selon les organisateurs, il vise à sensibiliser la population aux normes internationales sous-jacentes à la facilitation du commerce ainsi qu’au rôle des guichets uniques nationaux et régionaux en Afrique. Il sensibilise également à la contribution des guichets uniques à l’amélioration de l’environnement des entreprises et à la compétitivité des entreprises.

Simon Mbelek

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer