Le Cameroun a mobilisé 136,77 milliards FCFA sur le marché de la Beac en 3 mois - 237online.com
Economie

Le Cameroun a mobilisé 136,77 milliards FCFA sur le marché de la Beac en 3 mois

Le Cameroun, au 1er trimestre 2019, a émis des titres publics sur le marché monétaire de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) pour un montant de 136,77 milliards FCFA, représentant sa mobilisation trimestrielle maximale sur le marché monétaire depuis 2011, selon un rapport publié lundi par le ministère des Finances (Minfi).

Ces levées de fonds, présentées comme «largement supérieures aux prévisions initiales», ont également enregistré un taux de souscription de 267%, témoignant ainsi de l’intérêt que les investisseurs continuent de porter aux titres publics du pays.

Bien plus, souligne le Minfi, les investisseurs ayant accouru pour ces titres camerounais ont été moins exigeants en termes de rémunération, le taux d’intérêt moyen pondéré des bons du Trésor assimilables (BTA), pour la période, s’étant élevé à 2,53%, représentant sa valeur la plus faible depuis 2016.

Ainsi les BTA, qui sont des titres de créance de court terme sur lesquels les intérêts sont précomptés, emportent largement les sollicitations du Trésor et la préférence des investisseurs, puisqu’ils ont à eux seuls permis de lever 122 milliards FCFA, contre seulement 14,77 milliards FCFA pour les obligations du Trésor assimilables (OTA), qui sont des titres de moyen terme.

Selon le gouvernement, le volume des titres émis au cours du 1er trimestre et qui arriveront à échéance après le 31 décembre 2019 reste faible et se situe à 24,77 milliards FCFA, permettant ainsi au Trésor public de disposer d’une large possibilité d’émettre, au cours des trois derniers trimestres de l’année, des titres BTA, OTA et obligations du Trésor (OT) qui arriveront à échéance après la fin de l’année en cours.

Soulignant n’avoir connu aucun défaut de paiement, ni d’arriérés de paiement sur les titres publics depuis 2011, l’État camerounais affirme avoir honoré toutes les échéances de remboursement sur le marché des titres pour un montant total 77 milliards FCFA en augmentation de 33,77 milliards de FCFA par rapport au 1er trimestre 2018 où il s’est situé à 44 milliards FCFA.

En glissement annuel, l’encours des titres publics du pays est en hausse de 162,02 milliards FCFA, se situant à 973,37 milliards FCFA au 31 mars 2019constitué de 361,25 milliards FCFA de titres émis par syndication, 161,77 milliards FCFA de titres émis par adjudication (OTA et BTA)et de 450,35 milliards FCFA d’Eurobond.

Contrairement au 1er trimestre 2019, le second sera, selon le Minfi, marqué par une large diversification des maturités, les obligations du Trésor assimilables (OTA), les obligations du Trésor assimilables (OTA), que le pays n’a pas sollicité entre 2015 et 2018, devant être lancées 4 fois au cours de l’année.

D’après la courbe des taux de rendement de l’État camerounais, ces émissions d’OTA se feront à des taux d’intérêt oscillant entre 5,20 et 5,9%.

D’après le calendrier des émissions de titres publics du 2ème trimestre, le Trésor public devrait mobiliser 200 milliards FCFA dont 150 milliards d’OTA et 50 milliards de BTA, destinés au financement des projets de développement inscrits dans la Loi de finances, le pays étant par ailleurs appelé à recourir à des émissions des titres publics d’un montant maximal de 260 milliards FCFA au 31 décembre 2019.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer