Le blocage de la page de la délégation russe par Facebook ne restera pas sans réponse

Social

La page de la délégation russe à Vienne venue participer aux pourparlers sur la sécurité et le contrôle d’armement a été bloquée par Facebook. Cet acte ne restera pas sans réponse, a déclaré lundi le député de la Douma et président adjoint du Comité de la politique d’information Anton Gorelkine.

« Cet acte de censure ne restera pas sans conséquences. Imposer des sanctions serait une décision très logique, c’est une pratique internationale courante, décider de la nature de ces sanctions revient au Service fédéral de supervision des communications« , a-t-il écrit lundi sur sa chaîne Telegram.

Selon le député, les autorités américaines « exercent une pression colossale sur le service de modération de Facebook, le faisant participer à une guerre hybride » contre la Russie.

Le président de la délégation russe à Vienne Konstantin Gavrilov a annoncé dimanche à TASS que Facebook avait bloqué la page de la délégation, en se référant à la présence de contenu interdit. Selon le diplomate, les membres de la délégation publiaient sur leur page uniquement les déclarations des autorités russes et du ministère russe des Affaires étrangères. La représentation russe auprès de l’OSCE a informé Teresa Ribeiro, représentante de l’OSCE pour la liberté des médias, de cet acte de censure illégitime.

En février 2021, la page de la délégation russe à Vienne a été bloquée sur Twitter.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *